View Notice

EXPERT INTERNATIONAL SUPPORT RAPPORTAGE INSTITUTIONNEL ET PUBLIQUE DE PROJET
Procurement Process :Other
Office :UNDP CONAKRY - GUINEA
Deadline :20-Aug-18
Posted on :03-Aug-18
Development Area :CONSULTANTSCONSULTANTS
Reference Number :48708
Link to Atlas Project :
00102226 - Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire " ANSS "
Documents :
TDRS
Overview :

CONTEXTE:

La survenue d'Ebola qui a frappé la Guinée entre 2014 et 2016 a fortement exposé la fragilité de l'état et la vulnérable du système de santé en Guinée. Il a également révélé la capacité limitée du pays à prévenir et à répondre aux urgences sanitaires.

La résurgence d'Ebola à la mi-mars 2016 à Koropara, dans la région de Nzérékoré, a confirmé les imperfections dans le système de surveillance et d'alerte épidémiologique du pays. Malgré la réaction rapide des autorités nationales avec l'aide des partenaires, la mise en œuvre de l'intervention elle-même a rencontré deux obstacles majeurs. D’une part, le retard dans la détection et la confirmation des nouveaux cas a révélé de graves lacunes dans le système de surveillance. D’autre part, la réticence de la communauté qui a suivi l'annonce de la résurgence a considérablement retardé le déploiement des équipes d'intervention sur le terrain. Ces deux éléments ont entravé les opérations tout en favorisant le déplacement du virus à quatre endroits différents, rendant ainsi le suivi épidémiologique très difficile.

Il s’avère dès lors nécessaire pour le pays de mettre en place un solide système de surveillance épidémiologique qui intègre la gestion des données de surveillance dans ses programmes d'intervention d'urgence et ses capacités opérationnelles, tout en prenant tous les aspects liés à la logistique de la santé.

Par ailleurs, la plupart des entités nationales manquent de capacités organisationnelles et de procédures opérationnelles claires pour mener à bien leur mission de préserver une société sûre et saine. La Guinée est également exposée à d'autres types de risques tels que les tensions sociopolitiques et ethniques, les catastrophes naturelles et les dommages environnementaux, la pollution et même les éventuelles menaces terroristes compte tenu des tendances dans la région.

Par conséquent, il est impératif pour le pays de développer les meilleures pratiques de gouvernance au sein des institutions clés concernées. Cela aiderait à mettre en place un système plus résilient capable de réduire les risques potentiels, qu'il s'agisse de problèmes de santé ou de toute autre catastrophe naturelle.

Compte tenu de ce qui précède, le gouvernement de la Guinée a entrepris récemment de profondes réformes dans le cadre de la stratégie nationale de relance post-Ebola. La création récente de l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) par le décret D / 2016/205 / PRG / SGG du 4 juillet 2016 confirme cet engagement du gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour faire face à tous les risques liés à la sécurité sanitaire à l'avenir et incluant, entre autres, le renforcement de la surveillance multi-épidémiologique.

Cela s'inscrit dans l'axe 5 de la stratégie nationale de relèvement Post-Ebola concernant la résilience et la réduction des risques de la santé et est cohérent avec les priorités définies par le Ministère de la Santé lors de la retraite annuelle de l'équipe des pays des Nations Unies (UNCT) 2015 à Sangaredi.

Le dossier de soumission sera obligatoirement, sous peine de rejet, composé de :

  • Une proposition technique, comprenant : CV, lettre adressée au Directeur des Opérations su PNUD, une méthodologie et un plan de travail.
  • Une proposition financière, établie sur la base d'un montant forfaitaire, incluant : honoraires, indemnité et toutes autres dépenses pertinentes (sauf billet d'avion A/R, géré par le PNUD)

Pour postuler, nous vous prions de soumettre votre candidature au plus tard le 20 Août 2018 à 16 heures GMT (heure locale de Guinée), par email à l’adresse suivante : ic.offres.gn@undp.org.

Les candidatures féminines sont encouragées.