View Notice

Consultant International pour une Étude sur l’envoi de fonds des travailleurs migrants vers la Guinée-Bissau
Procurement Process :RFP - Request for proposal
Office :Guinea-Bissau - GUINEA-BISSAU
Deadline :23-Aug-18
Posted on :08-Aug-18
Development Area :CONSULTANTSCONSULTANTS
Reference Number :48833
Link to Atlas Project :
00073852 - Reenforcement des Capacités en Politiques et Aide
Documents :
Procurement Notice
ToR
P11
Offer submission form
Overview :

Les fonds provenant des migrants constituent importantes ressources de financement pour les pays en développement. Cependant, les envois de fonds des migrants à leur pays d'origine ont subi une baisse de 2,4% en 2016, revenant à 429 milliards de dollars, pour ce qui concerne les seuls pays en développement. Ces capitaux sont en effet devenus la première forme d'aide aux pays en développement, très loin devant l'aide publique des États qui représentent seulement 142,6 milliards de dollars, selon l'OCDE.

Pour meilleur comprendre les évolutions et l’impact de transfert des émigrants dans l’économie de la Guinée-Bissau, la Direction National de la BCEAO pour la Guinée-Bissau a conduit une enquête en 2011. Selon les résultats de cette enquête réalisée sur 7 régions du pays (sur un total de 8 régions et au Secteur Autonome de Bissau -SAB), les transferts reçus en 2010 se situeraient à 29,1 milliards de FCFA, destinés principalement SAB, qui concentre 46,2% des dispositions. Les fonds proviennent principalement des émigrés salariés (85%).

En ce qui concerne les pays d'origine des envois, l'importance de la communauté guinéenne au Portugal est bien connue. En 2016, près de la moitié des envois de fonds (49%) proviennent du Portugal, suivis du Sénégal, qui représente environ 20%. En effet, environ 70% des envois de fonds proviennent uniquement de ces deux pays. Si l'on ajoute au Portugal et au Sénégal, l'Espagne, la Gambie et la France, ce sont les cinq principaux pays d'origine des envois de fonds vers la Guinée Bissau, en tant que principaux pays d'accueil de la diaspora guinéenne.

De même, les données plus récentes de la Banque mondiale (2017) révèlent que la Guinée-Bissau figure parmi les 40 pays du monde où les envois de fonds sont les plus importants dans le PIB. En Afrique, c'est le 8ème pays contribuant le plus aux transferts de fonds des migrants. En 2017, les transferts des migrants ont ressorti à 104 millions de dollars américains, représentant 7,7% du PIB contre 2,6% enregistré en 2001, soit un taux de croissance moyenne d'environ 20% au cours de cette période.

Au regard des récentes progrès de la technologie de communication il est probable qu’il ait des changements structuraux du système de transfert d’argent utilisé par les travailleurs migrants vers la Guinée-Bissau. Ils s’agissent des transferts rapides par les téléphones mobiles, Wari, etc. qui facilitent la vie des émissaires et des bénéficiaires des transferts.

Pour meilleur approfondir la connaissance sur les transferts et conditions des émigrants Bissau-guinéens, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le bureau de l’Organisation Internationale de Migration (OIM) jugent important promouvoir une étude à travers un(e) consultant(e) visant approfondir la connaissance sur l’évolution récente et la contribution de diaspora dans le processus du développement de la Guinée-Bissau.

Application:

https://jobs.undp.org/cj_view_job.cfm?job_id=80488