View Notice

Consultant National chargé d’appuyer l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du PPADD de N’zérékoré
Procurement Process :Other
Office :Conakry - GUINEA
Deadline :08-Apr-19
Posted on :11-Mar-19
Development Area :CONSULTANTSCONSULTANTS
Reference Number :53973
Link to Atlas Project :
00063738 - Appui à la SRP et à la SNDS
Documents :
TDR
Overview :

Malgré ses immenses potentialités naturelles, la Guinée, avec une population estimée à plus de 10 millions d’habitants, reste parmi les pays les moins avancés et figure parmi les Etats fragiles. Selon le rapport mondial sur le développement humain 2018 publié par le PNUD, la Guinée est classée 175ème /188 contre 179ème /187 en 2013. Même si le pays a réalisé d’importants progrès dans le domaine de l’accès à l’éducation et de la santé, aucun OMD n’a été atteint à l’horizon 2015. Ce bilan est imputable au système de gouvernance qui a engendré de nombreuses crises ayant fragilisé les institutions publiques et limité les capacités du pays à mobiliser les investissements et le savoir-faire nécessaires à sa transformation économique et sociale.

C’est avec ce bilan que la Guinée, à l’instar des autres Nations du monde, s’est alignée sur le nouvel agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD) ainsi que sur l’agenda 2063 de l’Union Africaine (UA).

L’agenda 2030 repose sur un programme universel articulé autour de 17 Objectifs de développement durable (ODD) pour la période 2015-2030. Ce programme vise à : (i) éradiquer la faim et l’extrême pauvreté, (ii) réduire les inégalités au sein des États et entre États, (iii) atteindre l’égalité entre hommes et femmes, (iv) améliorer la gestion de l’eau et de l’énergie et (v) agir vite contre le changement climatique. Selon les analystes, la réalisation de ces objectifs coûterait entre 3.300 et 4.500 milliards de dollars (entre 3 000 et 4 100 milliards d’euros) par an.

Pour être au rendez-vous de cet important agenda à l’horizon 2030, après la fin de l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui a eu des conséquences dévastatrices sur le plan économique et social, le Pays, avec l’appui des PTF, notamment le PNUD en partenariat avec la BAD, s’est dotée d’une Vision d’une Guinée Emergente à l’Horizon 2040. Sur cette base, le Gouvernement a bâti un plan national de développement économique et social (PNDES 2016-2020) comme instrument d’opérationnalisation quinquennale de ladite vision. Le PNDES, formellement adopté par l’Assemblée Nationale, est désormais l’unique document de référence pour toutes les interventions du Gouvernement et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) en matière de développement au cours des cinq prochaines années. Il est aligné sur les ODD et s’est fixé comme objectif global de « promouvoir une croissance forte et de qualité pour améliorer le bien-être des Guinéens, opérer la transformation structurelle de l’économie, tout en mettant le pays sur la trajectoire du développement durable ».

Pour assurer l’efficacité de la mise en œuvre du PNDES, le Gouvernement envisage de conduire à court et moyen terme, avec l’ensemble des acteurs du développement à la base et de manière participative, un processus de régionalisation du PNDES. En effet, la déclinaison du PNDES au niveau des régions administratives du pays permet de prendre en compte les spécificités de chacune d’elles et d’accélérer de manière convergente l’atteinte des objectifs du PNDES. Les quatre régions naturelles de la Guinée pays (Basse Guinée, Moyenne Guinée, Haute Guinée et Guinée Forestière) ont chacune des spécificités naturelles et des potentialités économiques différentes, riches et variées.

La Région Administrative de N’Zérékoré a été choisie comme zone pilote du processus de régionalisation du PNDES pour plusieurs raisons dont entres autres : (i) le paradoxe de développement de la région par rapport à ses énormes potentialités économiques, (ii) la tenue d’un forum régional de développement économique en faveur de la région en 2014 et la (iii) volonté affichée et motivée des autorités locales de faire de cette région, le poumon économique du pays après la zone spéciale de Conakry.

Ce faisant, au terme d’un processus participatif et inclusif, la région administrative de N’Zérékoré, avec l’appui du PNUD, s’est dotée d’un Programme Prioritaire d’Appui au Développement Durable (PPADD) pour la période 2018-2020. L’objectif du PPADD est d’améliorer le bien-être des populations de la région avec une orientation sur l’élimination des contraintes au développement rural en vue de la promotion des chaines de valeurs autour du secteur primaire. De manière spécifique, le PPADD vise à contribuer à : (i) faire passer l’incidence de la pauvreté monétaire de 66,9% en 2012, à 57% en 2020 ; (ii) faire passer l’indice de la pauvreté multidimensionnelle de 38% en 2014 à 30% en 2020 ; (iii) réduire au moins de moitié, la prévalence de l’insécurité alimentaire dans la région à l’horizon 2020.

Ce programme marque la volonté des autorités locales de faire inverser la tendance de paupérisation et de l’insécurité alimentaire de la région administrative de Nzérékoré et d’en faire le poumon économique de la Guinée.

Un dispositif de S&E se déclinant au niveau régional et préfectoral est mis en place. Cependant, pour accélérer la mise en œuvre du programme, les autorités régionales envisagent avec l’appui du PNUD, d’organiser une table ronde des bailleurs de fonds pour mobiliser les ressources nécessaires au financement du Programme.

Pour appuyer l’organisation de ladite table ronde, le PNUD envisage de recruter un consultant national dont la mission se décline ainsi qu’il suit.

 

VOIR TDR CI-JOINT

 

Le dossier de soumission sera obligatoirement, sous peine de rejet, composé de :

  • Une proposition technique, comprenant : CV, méthodologie et plan de travail, avec les références.
  • Une proposition financière, établie sur la base d'un montant forfaitaire, incluant : honoraires et toutes autres dépenses pertinentes.

Les candidats intéressés sont priés de déposer leur proposition par email à l’adresse : ic.offres.gn@undp.org , ayant comme objet « Recrutement Consultant National / Table ronde PPADD »

NB :

Chaque envoi ne doit pas dépasser 5 MB ;

La soumission en version physique sous plis fermé n’est pas acceptée.

La date limite du dépôt électronique des propositions est fixée le lundi 8 avril 2019 à 10h00 GMT, heure locale de Conakry.

Toute offre reçue hors délai ou envoyée en dehors de l’adresse électronique ic.offres.gn@undp.org  ne sera pas prise en considération.