View Notice

742/RFP/SIFAKA/2019-Recrutement d’un prestataire pour l’évaluation initiale du projet « RADIO SIFAKA »
Procurement Process :RFP - Request for proposal
Office :Antananarivo - MADAGASCAR
Deadline :13-Sep-19
Posted on :03-Sep-19
Development Area :OTHER
Reference Number :58943
Link to Atlas Project :
00115472 - Radio SIFAKA
Documents :
Demande de proposition et Termes de références-742-SIFAKA-2019
Overview :

Chère Madame/Cher Monsieur,

Nous vous demandons de bien vouloir nous adresser votre soumission au titre de :

Recrutement d’un prestataire pour l’évaluation initiale du projet « RADIO SIFAKA »

suivant les Termes de Référence (TDRs) ci-joint (Annexe 1).

Veuillez utiliser le formulaire figurant dans l’annexe 2 jointe aux présentes pour les besoins de la préparation de votre soumission.

Les offres techniques et financières sous plis fermés peuvent être déposées jusqu’au 13 Septembre 2019 à 15h00, heure de Antananarivo, à l’adresse suivante :

Par courrier/ Messager/remise en main propre : 

PNUD - PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT

MAISON COMMUNE DES NATIONS UNIES 3ème ETAGE

BP 1348 - RUE DR RASETA, ROUTE DE MAJUNGA

ANTANANARIVO/MADAGASCAR                                                                                    

      Par email : offres.mg@undp.org                                                                                                       

Les enveloppes contenant la soumission financière et la soumission technique DOIVENT ETRE COMPLETEMENT SEPAREES et chacune doit être remise fermée et clairement revêtue de la mention « SOUMISSION TECHNIQUE » ou « SOUMISSION FINANCIERE », selon le cas.

Chaque enveloppe doit clairement indiquer le nom du soumissionnaire et la référence de l’appel d’offre 742/RFP/PACARC/2019.

Dans l’hypothèse où vous auriez besoin d’explications, nous vous invitons à transmettre vos questions à l’adresse email suivante : upm.mg@undp.org

            Votre soumission doit être rédigée en Français et assortie d’une durée de validité minimum de 120 (cent vingt) jours.

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Madagascar bénéficie de l’initiative de promotion des jeunes et de l’égalité des sexes (GYPI) du Fonds des Nations unies pour la consolidation de la paix (PBF). Cet appui concerne le financement du projet « Radio Sifaka - Tracer la voie de la Paix à travers la voix des Jeunes », mis en œuvre sur une période de 18 mois à partir de Janvier 2019.

Dans le cadre de ce projet, le Système des Nations Unies à Madagascar, représenté par le PNUD, l’UNICEF et le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH), et en partenariat avec l’ONG Fondation Hirondelle, souhaite améliorer l’accès des jeunes femmes et des jeunes hommes à des informations et des connaissances fiables et de qualité à travers l’intégration de leurs voix dans un contexte politique complexe et fragile. Pour ce faire, ils contribueront à la consolidation de la paix à travers la mise en place d’une radio neutre, indépendante et professionnelle dont les émissions seront développées pour les jeunes et par les jeunes et seront relayées par d’autres radios communautaires à travers l’île.

L’intention est de réduire d’une part la fragilité des jeunes et de renforcer leur position de leaders responsables tout en mettant au centre les relations intergénérationnelles, inter-genres et entre la population et l’Etat. Aussi, la mise en place de cette radio permettra de rapprocher les différentes institutions clés avec les jeunes à travers des émissions qui favoriseront des échanges interactifs. Elle leur permettra d’exprimer leurs préoccupations, les réalités qu’ils vivent en comparaison des politiques, lois et règlementations établies. A leur tour, ces réflexions permettront aux institutions d’apporter des réponses plus adaptées aux contextes et enjeux respectifs surtout en milieu rural, en l’occurrence en traduisant ces réflexions en actions programmatiques, réduisant de la sorte le sentiment de marginalisation de ces populations mais aussi l’impunité due au manque de recours légaux accessibles facilement à toutes les couches de la population.

En corrélation à cette mise en place d’une radio neutre servant également de pont intergénérationnel et avec les institutions, la capacité des associations de jeunes et des communautés rurales sera renforcée afin qu’elles s’associent à la dynamique envisagée. Les associations locales de jeunes seront utilisées d’une part pour « prendre le pouls de leurs communautés locales » en étroite collaboration avec les plateformes communautaires, soutenues entre autres par le projet « mécanismes endogènes – Sud », mais aussi pour produire des émissions radio qui seront diffusées dans un premier temps dans leurs communautés, et une fois la radio lancée, au niveau national.

Afin de disposer de données pour évaluer l’atteinte des résultats du projet, les agences impliquées dans la mise en œuvre du projet (PNUD, HCDH et UNICEF) ainsi que le partenaire Fondation Hirondelle ont opté pour une étude de la situation initiale du projet.

OBJECTIFS ET RESULTATS ESCOMPTES

Objectif général

Pour répondre à une insuffisance d’information à destination de la population malgache, et notamment de la jeunesse, les Nations-Unies prévoient la mise en œuvre de la Radio Sifaka pour produire des programmes radio qui seront diffusées dans les zones rurales et urbaines. Cette radio a également pour objectif de sensibiliser les jeunes hommes et les jeunes femmes sur les thématiques de la gouvernance, des droits de l’homme, de la citoyenneté, de la culture de paix et de la cohésion sociale.

Dans ce contexte, le projet organise une étude de base pour mieux comprendre la situation de la problématique à laquelle il tente d’apporter des réponses – à savoir – améliorer l’accès aux informations des jeunes et renforcer leur position de leaders responsables.

Les participants du projet souhaitent notamment avoir une connaissance plus approfondie des besoins et des préoccupations des jeunes hommes et femmes malagasy, leurs habitudes de consommation des médias, ainsi que leurs positions et leurs intérêts dans la consolidation de la paix.

Objectifs spécifiques

Les principaux objectifs de l’étude sont les suivants :

  1. Identifier les intérêts et les préoccupations des jeunes afin de documenter le projet
  2. Déterminer la place des jeunes dans la résolution pacifique des conflits et la promotion du dialogue constructif
  3. Définir les valeurs initiales et les cibles au regard des indicateurs de la matrice des résultats, en tenant compte du contexte de mise en œuvre et de la mobilisation des ressources du projet.

D’une manière spécifique, l’étude devra répondre aux questions clés suivantes :

  1. Présenter et analyser les attentes, préoccupation et points de blocage des jeunes
  2. Evaluer le ressenti des jeunes vis-à-vis des médias : quel média pour s’informer ? A quel degré se sentent-ils suffisamment informés ?
  3. Identifier les perceptions et les rapports des jeunes vis-à-vis de la société et des médias : quel sentiment d’intégration ?
  4. Identifier les attitudes et comportements des jeunes vis-à-vis la consolidation de la paix et leur participation dans les processus de développement.
  5. Etudier l’impact du paysage médiatique sur la participation des jeunes dans la résolution des conflits Obtenir des éléments sur leur sentiment d’être outillé pour participer à la résolution des conflits et/ou les processus de développement.

Cette étude concerne uniquement la jeunesse/les jeunesses malgache dont l’âge se situe entre 15 à 35 ans.

CONDITIONS DE REALISATION DE L’ETUDE

Lieux de l’étude

L’étude doit être réalisée à Antananarivo et dans 2 ou 3 autres provinces de Madagascar, dont une dans le sud. Il est demandé au prestataire d’effectuer l’étude dans des zones urbaines et rurales.

Calendrier

L’étude devra être réalisée  au plus tard le 31 Octobre 2019.

METHODOLOGIE ATTENDUE

Le prestataire proposera une démarche méthodologique complète et détaillée pour l'évaluation ; la méthodologie devra être liée aux critères et questions d'évaluation qui sont définis dans le cadre de la présente évaluation. En tout état de cause, la méthodologie s'appuiera sur une variété de techniques et d’outils de collecte et d’analyse de données. Elle inclura notamment une étude quantitative réalisée sur base d’échantillons représentatifs de la jeunesse malgache, dont le nombre devra être suffisant pour avoir une valeur statistique avéré.

Les contenus et questions précises des formulaires d’entretiens devront être discutés et validés avec le PNUD et la Fondation Hirondelle.

La conduite dans travaux s’effectuera comme suit :

- Recrutement du prestataire

- Relecture et validation de la méthodologie, des outils et de calendrier de l’évaluation

- Elaboration du rapport d’évaluation

- Soumission du rapport à la validation.