View Notice

885/IC/PDSPE/2019 -Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) assistant(e) technique en planification auprès de la Direction Générale de l’Economie et du plan (DGEP)
Procurement Process :RFP - Request for proposal
Office :Antananarivo - MADAGASCAR
Deadline :08-Oct-19
Posted on :02-Oct-19
Development Area :CONSULTANTSCONSULTANTS
Reference Number :59766
Link to Atlas Project :
00087361 - PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT, SECTEUR PRIVE ET EMPLOI
Documents :
Conditions Générales des Consultants
Notice de Selection et Termes de Référence-885-IC-2019
Overview :

NOTICE DE SELECTION

Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) assistant(e) technique en planification auprès de la Direction Générale de l’Economie et du plan (DGEP)

du ministère de l’économie et des finances

Référence du dossier : 885/IC/PNUD-PDSPE/2019

Délai de réception des offres :   08 Octobre 2019

Pays                                                     Madagascar

Intitulé de la mission :                         Assistance technique en planification

Type de Contrat :                                Contrat Individuel

Niveau de poste et d’expérience :         National

Durée de la mission                             06 mois   

Type et Lieu d’affectation :                 Antananarivo

Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail Offres.mg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier ou encore à l’adresse ci-dessous :

Programme des Nations Unies pour le Développement

Maison Commune des Nations Unies,

Rue Dr Rasseta, Route de Majunga

Andraharo, Antananarivo

Votre proposition devra être reçue au plus tard le 08 Octobre 2019, à 15h00, heure d’Antananarivo.

N’hésitez pas à écrire à l’adresse upm.mg@undp.org pour toute information complémentaire.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Les Termes de Référence sont joints en annexe 01 de cette notice pour plus de détail sur la mission.

Ils décrivent principalement le contexte de la mission, les responsabilités assignées à la mission, les produits attendus de la mission ainsi que le profil des candidats recherchés.

Contexte

« La planification est décrite comme étant le processus permettant de définir les objectifs, d’élaborer les stratégies, de tracer les grande lignes des dispositions de mise en œuvre et d’attribuer les ressources nécessaires à la réalisation de ces objectifs ». Telle est la définition donnée par le PNUD dans son Guide de la planification, du suivi et de l’évaluation axés sur les résultats du développement, 2009. Un tel processus est nécessaire pour le développement national afin de ne pas naviguer à vue, mais de coordonner à bon escient les mesures à entreprendre.

En cette année 2019 où la traduction en actions de la vision d’émergence du Président est l’objectif des responsables, les planificateurs se trouvent aux premières loges pour élaborer le plan y afférent qui est la première déclinaison de la Politique Générale de l’Etat.

 Pour mener à bien cette tâche, la Direction Générale de l’Economie et du Plan est érigée auprès du Ministère de l’Economie et des Finances, en vertu du Décret n°219 -093 du 13 Février 2019 portant organigramme dudit ministère.

Toutes les activités de planification du développement national lui sont affectées. Outre l’environnement immédiat de l’élaboration des cadres de développement, des activités connexes d’accompagnement sont également attribuées à ce département.

 Y sont stipulées ses missions en matière de planification :

  • la conduite des études prospectives ainsi que le processus de planification stratégique et opérationnelle du développement du pays à l’horizon du moyen et du long terme dans différents domaines ;
  • la coordination des politiques et stratégies sectorielles, garantissant ainsi la cohérence des activités des différents acteurs de développement avec les objectifs macroéconomiques et sectoriels pour parvenir à un développement durable et inclusif;
  • la cohérence des projets d’investissement public avec la Stratégie nationale de développement ainsi que leur maturité ;
  • le suivi et l’analyse des indicateurs liés aux Objectifs de Développement Durable ainsi que l’élaboration du Rapport National sur le Développement Humain ;
  • le suivi-évaluation de la mise en œuvre des programmes de développement à tous les niveaux à travers la conception et l’opérationnalisation du Système National Intégré de Suivi-Evaluation suivant l’approche de Gestion Axée sur les Résultats ;
  • l’élaboration et la mise en œuvre de la Politique Nationale de l’Evaluation ;
  • l’analyse des Aides Extérieures ainsi que l’élaboration du Rapport sur la Coopération au Développement ;
  • le renforcement des capacités techniques de tous les acteurs de développement en matière de planification et suivi-évaluation.

Justification

Les activités à entreprendre pour atteindre l’objectif de l’émergence requiert une ambition telle qu’énoncée par Daniel H. Burnham, « Ne fait aucun petit plan, il n’a aucune magie pour remuer le sang des hommes… Fais de grand plan, vise haut dans l’espoir et travail ». Ce sont les mots d’un architecte - urbaniste, mais la planification du développement national est aussi / et même plus laborieuse que la construction des gratte-ciels de Chicago.

Considérant cet intérêt de la planification et aussi du fait que le pays est à l’orée d’une ère nouvelle, une nouvelle vision du développement étant en place, les charges du  département de la planification auprès du Ministère de l’Economie et des Finances s’avèrent d’une certaine lourdeur. De plus,  selon les calendriers et chronogrammes des plans d’actions et feuilles de routes des dossiers et projets qui lui  incombent, un  immense volume d’activités est à réaliser avant la fin de cette année 2019.

Citons les plus imminents :

  • Pour la stratégie de développement 2019 – 2023 : sa finalisation et son opérationnalisation tant au niveau central qu’à celui régional et sectoriel ;
  • Pour l’Agenda 2030 du développement durable : l’intégration des cibles au niveau local, le renseignement des indicateurs, l’élaboration du rapport ;
  • Pour le Projet Population et Développement : le 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD), la mise sur rails du processus de Dividende Démographique ;
  • Pour la coopération avec les partenaires techniques et financiers : préparation du prochain cadre de partenariat avec le Système des Nations Unies (UNDAF)

La disponibilité d’un capital humain adéquat à cette lourdeur et à la consistance des tâches est un gage de la future réussite. Il est toutefois constaté que les experts chevronnés en planification  sont partis à la retraite. Un vivier de jeunes talents constitue la ressource humaine actuelle du département. Il ne dispose pas encore de la célérité idoine à l’imminence des échéances du calendrier mais est tout de même perméable aux conseils et présente une volonté certaine à apprendre le métier.

De ce qui précède, une assistance technique sera octroyée audit département, en collaboration avec le projet PDSPE au vu de  la compétence de ce dernier en matière de planification.

Objectifs de l’assistance technique

L’objectif de la mission est de renforcer la capacité de la Direction Générale de l’Economie et du Plan dans ses tâches de planification.

Plus spécifiquement, l’assistance technique permettra d’accompagner la DGEP pour :

  • Assurer la réalisation des activités échouant en cette fin d’année 2019 ;
  • Disposer d’outils de planification qui font actuellement défaut ;
  • Inculquer à l’équipe tant centrale que celle des régions les règles de l’art et du métier.

Consistance  des prestations

Les responsables de la planification assurent les rôles de coordination, de consolidation et d’animation des activités de leur département et de leur équipe. Ils donnent des directives, agencent l’opérationnalisation des projets inscrits dans la planification du développement national, assurent la dynamisation administrative de leurs subordonnés et sont redevables de la réalisation de leur  Plan de Travail Annuel.

Plus spécifiquement, de par les missions dévolues à leur département qui sont listées dans l’organigramme du ministère, ils conduisent le chantier et supervisent les activités de leur équipe.

Ainsi, l’assistant technique aura comme mission d’appuyer ces responsables du département dans les tâches qui leur sont dévolues. Ceci se manifestera par des travaux de rédaction de documents, de parties de document ou d’animation des réunions et ateliers.

Les détails des prestations attendues de lui sont ici agencés selon les dossiers principaux en instance et les projets en cours.

Stratégie de développement 2019 – 2023 :

  • Finalisation du document ;
  • Opérationnalisation : identification des indicateurs pour le suivi évaluation ;
  • Accompagnement des secteurs dans l’élaboration de leurs stratégies de mise en œuvre du plan national ;
  • Elaboration des outils pour assurer l’intersectorialité des politiques et stratégies de développement : guide méthodologique ;
  • Etude des dossiers PIP des secteurs ;
  • Coopération pour l’élaboration de l’UNDAF.

Agendas supra-nationaux :

Entendons par de tels agendas ceux qui sont conçus principalement à des niveaux plus élevés que le national.

La tâche actuelle est leur internalisation :

  • mondial : les Objectifs de Développement Durable (ODD) à horizon 2030 ;
  • continental : l’agenda 2063 de l’Union Africaine ;
  • régional : le RISDP de la SADC.

Projet Population et Développement :

  • Poursuite de la mise en œuvre des actions de la CIPD : élaboration des engagements de Madagascar ;
  • Mise en œuvre de la Feuille de Route du Dividende Démographique.

 Formation du personnel

Le personnel sera briefé sur les modules ci-après :

  • Concepts de base et méthodes de planification ;
  • Concept de l’émergence ;
  • Intégration population - développement ;
  • Dividende démographique ;
  • Dimensions transversales.

Méthodologie de travail

L’assistant technique aura six mois pour vaquer aux tâches lui assignées. Il travaillera en étroite collaboration avec le Directeur Général de l’Economie et du Plan qui le mandatera pour des missions selon les besoins du département. Toutefois, il lui incombe aussi de prendre des initiatives le cas échéant ; d’où la nécessité d’un plan de travail qu’il aura conçu et qui sera validé par les responsables du Ministère.

Pour assurer l’efficacité, les prestations se feront de façon présentielle : l’assistant technique aura l’obligation de travailler à plein temps et adoptera l’horaire de la fonction publique pour sa présence au bureau qui lui sera attribué dans le bâtiment du Plan à Anosy.

Profil / Qualifications

Quoique l’émergence ne relève pas uniquement du domaine de l’économique mais est multisectorielle, il appert que l’économique est déterminante en dernière instance dans toute action de développement national, les diplômes d’au moins Maîtrise en Sciences économiques et de Planificateur Principal sont requis.

Outre une excellente technicité, une bonne qualité de management est de mise, les activités étant très variées et l’équipe étant pluridisciplinaire, une pratique d’au moins cinq ans en matière de conduite d’une Direction dans la fonction publique ou d’un projet est requise pour assurer l’efficience et l’efficacité des actions.

De plus, les dossiers à traiter étant assez pointilleux et sont à évacuer avec célérité, l’assistant technique devrait faire preuve de connaissances avancées des domaines à cerner. Il devrait ainsi avoir des expériences avérées en matière de stratégie de développement national, d’Objectifs de Développement Durable, de Population et Développement et de Dividende Démographique.

Sa « capacité à donner » sera aussi un atout. Elle sera mise à rude épreuve dans la tâche de formation de l’équipe du département. Des expériences probantes en enseignement et formation sont ainsi recommandées.

La maîtrise de la langue française, indispensable tant pour les rédactions que pour la conduite des réunions, est un critère incontournable.

Livrables

En tant qu’appui à la Direction Générale de l’Economie et du Plan, l’assistant technique contribuera à tous les livrables de celle-ci en matière de planification. Toutefois, il devra aussi matérialiser ses résultats personnels par des rapports périodiques.