View Notice

983/IC/PNUD/2019-Recrutement d’un(e) Consultant(e) Expert(e) en Suivi-évaluation des politiques publiques
Procurement Process :RFP - Request for proposal
Office :Antananarivo - MADAGASCAR
Deadline :18-Nov-19
Posted on :01-Nov-19
Development Area :CONSULTANTSCONSULTANTS
Reference Number :60766
Link to Atlas Project :
00087362 - GESTION DU BUDGET POUR LA CROISSANCE INCLUSIVE ET ODD
Documents :
Notice de Selection et Termes de Référence-983-IC-2019
Conditions Générales des Consultants
Overview :

NOTICE DE SELECTION

Recrutement d’un(e) Consultant(e) Expert(e) en Suivi-évaluation des politiques publiques

Référence du dossier : 983/IC/PNUD/2019

Délai de réception des offres :  18 Novembre 2019

Pays                                                    Madagascar

Intitulé de la mission :                         Appui-conseil en Suivi-évaluation des politiques publiques

Type de Contrat :                                Contrat Individuel

Niveau d’expérience :                         Le poste est ouvert et aux candidats étrangers et aux candidats locaux (Malgaches) ayant l’expérience requise

Durée de la mission                             Une année (12 mois)

Type et Lieu d’affectation :                 Antananarivo

Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail Offres.mg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier ou encore à l’adresse ci-dessous :

Programme des Nations Unies pour le Développement

Maison Commune des Nations Unies,

Rue Dr Rasseta, Route de Majunga

Andraharo, Antananarivo, Madagascar

Votre proposition devra être reçue au plus tard le 18 Novembre 2019 à 15h00, heure d’Antananarivo.

N’hésitez pas à écrire à l’adresse upm.mg@undp.org pour toute information complémentaire.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Les Termes de Référence sont joints en annexe 01 de cette notice pour plus de détail sur la mission.

Ils décrivent principalement le contexte de la mission, les responsabilités assignées à la mission, les produits attendus de la mission ainsi que le profil des candidats recherchés.

1.Contexte

Madagascar a amorcé un important chantier de mise en place d’une nouvelle vision du développement du pays, avec un Président de la République nouvellement élu qui a pour ambition de mener le pays sur la voix de l’émergence.

D’une part, une « Politique Générale de l’Etat (PGE) », composée de13 axes prioritaires (la paix et la sécurité, l’énergie et l’eau pour tous, la lutte contre la corruption, l’éducation pour tous, la santé, l’emploi décent pour tous, l’industrialisation, l’industrie touristique, l’autosuffisance alimentaire, la gestion durable et la conservation des ressources naturelles, la promotion de l’habitat et la modernisation de Madagascar, l’autonomie et la responsabilisation des collectivités territoriales décentralisées, ainsi que le sport et la culture) définit des orientations globales devant être traduites dans une stratégie de mise en œuvre concrète pour chacun des acteurs au développement du pays. Et, d’autre part, la réconciliation de ces orientations avec l’ensemble des cadres de planification sectoriels et régionaux se fera dans le cadre du Plan pour l’Emergence de Madagascar (PEM) 2019-2023 en cours d’élaboration.

Pour mener à bien l’ensemble des missions confiées par le Président de la République, le Cabinet et le Secrétariat Général de la Présidence (SGP) de la République ont sollicité l’accompagnement du PNUD, conformément à son mandat et à son expérience dans l’appui institutionnel des hautes institutions de la République, pour mettre en place un cadre d’appui performant, efficace et bien structuré à la Présidence de la République.

C’est dans ce cadre qu’un expert en Suivi-évaluation de politiques doit être recruté et affecté au SGP pour appuyer le travail de réflexion, de suivi et d’évaluation stratégiques.

2.Fonctions et responsabilités

L’Expert travaillera sous l’autorité du SGP/Dircab et sous la supervision administrative du Représentant Adjoint du PNUD. Il aura pour mission d’apporter un appui/conseil dans la gestion, le suivi de la mise en œuvre des activités et le suivi-évaluation des politiques et programmes. Il sera enclin au transfert de connaissances à l’équipe du SGP pour une meilleure appropriation des activités et la pérennité des acquis à terme.

De manière spécifique, il assume un ensemble de fonctions substantives et techniques relatives au suivi, à la gestion des données, et à l’évaluation des politiques et des programmes :

  • Assurer un suivi des résultats de développement en coordonnant le suivi de l’action des structures de suivi-évaluation sectorielles afin de permettre à l’Autorité d’avoir une vision globale de la mise en œuvre des politiques sectorielles ;
  • Planifier et coordonner les activités de suivi,
  • Promouvoir la redevabilité, la transparence et la bonne gouvernance
  • Documenter, rendre compte et disséminer les enseignements tirés des expériences acquises ;
  • Appuyer techniquement l’OCSIF et les structures de suivi dans leur rôle de responsables de mise en œuvre et de suivi des politiques publiques ;
  • Définir et planifier les priorités en commun accord avec le SGP ;
  • Prévoir et mesurer les résultats et impacts attendus au regard des objectifs poursuivis ;
  • Identifier les solutions et options alternatives de politiques ;
  • Réaliser des analyses comparées coûts/opportunité et coûts /efficacité ;

En matière d’évaluation de politiques :

  • Constituer une équipe avec le staff de la SGP et  un « répondant » identifié au sein de chaque ministère ou institution ;
  • Définir une méthodologie d’évaluation de politique basée sur une typologie multicritères : finalité, périodicité, différents types de méthodes d’évaluation ;
  • Mettre en place un système de reportage des activités ;
  • Planifier les tâches à exécuter dans les délais impartis, notamment :
  • suivre l’affectation et l’utilisation des ressources (physiques, matérielles, financières) ;
  • apprécier les réalisations obtenues (produits, services, etc.) et mesurer le degré d’atteinte des résultats en rapport avec les prévisions initiales ;
  • détecter les déviations éventuelles enregistrées dans la mise en œuvre ;
  • Assurer la synthèse des « reportings » avec un tableau de bord partagé avec les principaux responsables du SGP ;
  • Superviser et finaliser l’élaboration des rapports d’évaluation ;
  • Proposer des mesures correctives ou de réorientations éventuelles pour faciliter la prise de décision (poursuite de la politique, du programme ou du projet, réallocation des fonds, ajustement des objectifs programmés, …).

3.Compétences

L’expert devra avoir :

  • une connaissance technique avérée en suivi-évaluation pour assumer avec excellence les responsabilités et exigences du poste ;
  • de bonnes capacités de communication écrite et orale ;
  • un esprit de synthèse et d’analyse ;
  • une maîtrise des Technologies de l’Information comme outils et comme ressources ;
  • une bonne motivation et des capacités à travailler en équipe ;
  • une expérience confirmée dans le travail en réseau et avec des partenaires d’horizons divers ;
  • les compétences et aptitudes d’un manager de projet ;
  • un sens élevé de l’Etat et une discrétion à toute épreuve.

4.Qualifications requises

Le (la) candidat(e) devra être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau minimum BAC+5 en économie, en statistiques, administration publique, sciences politiques, ou discipline similaire.

5.Expérience

L’expert devra avoir :

  •  au moins 10 ans d’expérience professionnelle en matière de formulation et de suivi et évaluation des politiques ;
  • une expérience du renforcement des capacités (développement des stratégies, gestion et facilitation des équipes) ;
  • des connaissances et une expérience professionnelle avérée en matière d’appui aux processus de réformes dans le domaine public ;
  • des capacités prouvées à travailler en milieu institutionnel avec des responsables des ministères et des partenaires au développement de haut niveau, ainsi qu’avec des responsables d’entreprises du secteur privé et d’entités territoriales décentralisées.

6.Langues

Une excellente maîtrise de la langue française est exigée. Une bonne connaissance de l’anglais serait un avantage.

7.Durée du contrat

12 mois