View Notice

Recrutement d’une firme pour la réalisation de formations pour les acteurs et actrices du développement sur la promotion de l’équité de genre et le leadership féminin dans le milieu rural haïtien
Procurement Process :RFQ - Request for quotation
Office :UNWOMEN - HAITI
Deadline :19-Nov-19
Posted on :07-Nov-19
Development Area :SERVICESSERVICES
Reference Number :61040
Link to Atlas Project :
Non-UNDP Project
Documents :
Termes de references
Overview :

L'agriculture est le secteur qui emploie le plus de personnes en Haïti, avec 40% des ménages exerçant une activité agricole et environ 75% des ménages ruraux engagés dans une forme d'agriculture telle que la pêche ou l'apiculture.

Un tiers seulement des exploitations agricoles en Haïti sont gérées par des femmes, alors que celles-ci représentent 44,2% de la main-d'œuvre agricole. La majeure partie de leur production agricole est destinée à la vente, ce qui souligne non seulement le potentiel de la production et de la transformation agricoles en Haïti, mais également le fait que la production des femmes est orientée vers les marchés. En effet, parmi les agriculteurs dont la production est principalement destinée à l’autoconsommation, c’est-à-dire l’agriculture de subsistance, les femmes ne représentent que 27,7% et les hommes 71,9%.

Pourtant, les productrices et petites agro-entrepreneures sont souvent laissées pour compte et leur contribution à l'économie nationale est rarement reconnue, valorisée et récompensée. La répartition inégale des services entre zones urbaines et rurales et les difficultés d’accès aux services publics, aussi bien physiques qu’économiques, tendent à renforcer le poids que représente le travail des soins pour les femmes vivant en milieu rural.  Les femmes payent un prix plus élevé associé à leur rôle reproductif, avec des retombées en termes d’opportunités économiques, de préjugés dans la capacité d’exercer des fonctions décisionnelles, de limitations des espaces de négociation, de contraintes à leur mobilité réduite, d’accès limité aux ressources, et parfois de santé.

Outre le travail de la terre, les femmes jouent également un rôle clé dans la transformation et la commercialisation des produits alimentaires. C’est pourtant à ces étapes de la chaîne de valeur que leur potentiel est le moins réalisé.

Malgré l'existence de filières agricoles en Haïti appréciées à la fois sur le marché national et sur le marché d'exportation, les femmes impliquées dans l’agriculture et la transformation agricole se heurtent souvent à plusieurs obstacles, notamment en termes d’accessibilité à la terre, à l'information, au crédit, aux infrastructures, aux technologies et aux marchés.

Ce projet vise à soutenir l’entreprenariat féminin dans les filières du ricin, miel, cacao, pêche et de la petite transformation (savons, pâte d’arachides, maïs moulu) par des investissements à effet catalyseur et le renforcement des capacités des organisations de femmes productrices de la côte Sud et zone tampon du parc Macaya. Face à la récurrence des aléas naturels en Haïti, le projet explore également des initiatives visant à renforcer la préparation aux chocs des agricultrices et agro-entrepreneures et leur capacité d’adaptation aux effets du changement climatique.

La reconnaissance de la diversité des systèmes agricoles haïtiens, comme en témoigne la pratique des jardins créoles, agroécosystème fondé sur la combinaison de plusieurs cultures et la coexistence d'une agriculture de subsistance et de cultures de rente, sera aussi recherchée.

C’est dans ce contexte qu’ONU Femmes sous l'autorité de la Représentante et la supervision du Spécialiste de Programme et du Gestionnaire du Projet dans le Sud, souhaite recruter une firme pour la promotion de l’équité de genre et permettre aux femmes bénéficiaires du projet FADEKA de renforcer leur leadership dans leur communauté.