View Notice

799/IC/PACARC/2019 -Recrutement de deux (02) Consultants nationaux pour l’élaboration de la politique nationale sur la météorologie à Madagascar
Procurement Process :RFP - Request for proposal
Office :Antananarivo - MADAGASCAR
Deadline :25-Sep-19
Posted on :06-Sep-19
Development Area :CONSULTANTSCONSULTANTS
Reference Number :59050
Link to Atlas Project :
00090256 - Amélioration des capacités d'adaptation et de résilience
Documents :
Notice de Selection et Termes de Référence-799-IC-2019
Conditions Générales des Consultants
Extension délai au 25 Septembre 2019-Notice et tdrs
Overview :

EXTENSION DELAI : 25 SEPTEMBRE 2019

NOTICE DE SELECTION

Recrutement de deux (02) Consultants nationaux pour l’élaboration de la politique nationale sur la météorologie à Madagascar

Référence du dossier : 799/IC/PACARC/2019

Délai de réception des offres :   25 Septembre 2019

Pays                                                     Madagascar

Intitulé de la mission :                         Elaboration de la politique nationale sur la météorologie à Madagascar

Type de Contrat :                                Contrat Individuel

Niveau de poste et d’expérience :         National (02 consultants)

Durée de la mission                             25 jours ouvrables

Type et Lieu d’affectation :                 A distance et à Antananarivo

  • Un consultant national, chef de mission (supervision et coordination), spécialiste du secteur météorologique ;
  • Un consultant spécialiste du secteur météorologique ;

Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail Offres.mg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier ou encore à l’adresse ci-dessous :

Votre proposition devra être reçue au plus tard le 25 Septembre 2019, à 15h00, heure d’Antananarivo.

N’hésitez pas à écrire à l’adresse upm.mg@undp.org pour toute information complémentaire.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

 

1-CONTEXTE ET JUSTIFICATION

A Madagascar, les secteurs économiques les plus touchés par les effets néfastes du changement climatique sont l'agriculture, l'élevage, la foresterie, les ressources en eau, la pêche et la santé. Pour profiter de moyens de subsistance durables dans un contexte de changement climatique, les populations locales des régions Analamanga, Atsinanana, Androy, Anosy et Atsimo Andrefana doivent trouver un moyen pour renforcer leurs capacités d'adaptation et de résilience, ce qui est l'objectif fixé par le projet proposé. À cet effet, plusieurs obstacles doivent être surmontés : la pression anthropique sur les ressources naturelles, le manque de capacités techniques et financières, l'accès difficile au crédit et aux intrants, le manque d'infrastructures d'eau et d'assainissement, le manque d'informations agro-météorologiques et climatiques pour informer les processus de décision sur l'adaptation au changement climatique, le manque de sensibilisation sur les impacts du changement climatique et des options d'adaptation possibles de la part des décideurs et le manque de coordination des interventions d'adaptation entre les secteurs.

C’est ainsi que le Gouvernement malagasy à travers le Ministère de l’Environnement, et du développement durable (MEDD) a bénéficié de l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM/LDCF) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour mettre en œuvre le projet intitulé « Amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales face au changement climatique (PACARC) dans les Régions Analamanga, Atsinanana, Anosy, Androy, Atsimo Andrefana» à Madagascar, dont la structure de rattachement est Bureau National des Changements Climatiques, du carbone et de la Réduction des émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (BN-CCCREDD+). Ce projet contribue aux priorités du PANA ou Programme d’Action Nationale d’Adaptation au changement climatique en visant l’objectif global de renforcer les capacités des communautés vulnérables des cinq régions, notamment Androy, Anosy, Atsinanana, Analamanga et Atsimo Andrefana, confrontées aux menaces supplémentaires dues au changement et à la variabilité climatiques sur les opportunités de moyens de subsistance.

Dans son deuxième résultat, le projet va apporter son appui pour le renforcement de capacité de la Direction Générale de la Météorologie, et vise à assurer la collecte et la production d'informations climatiques et météorologiques fiables. Diffuser cette information de manière qui répond aux besoins des utilisateurs finaux favorisera la prise de décisions éclairées en ce qui concerne le climat et les conditions météorologiques.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette deuxième composante du projet, un groupe de consultant(e)s nationa(les)ux sera recruté(e) par le projet pour l’élaboration de la politique nationale sur la météorologie.

2-OBJECTIFS DU MANDAT

L’objectif global de la consultation est d’élaborer un avant-projet du document de Politique Nationale en matière de météorologie.

Les objectifs spécifiques du mandat sont :

  • Contribuer, en concertation avec les acteurs concernés, à la conception et à la rédaction d’un texte de politique dans le domaine de la météorologie de Madagascar ;
  • Assister les autorités de Madagascar à la mise en œuvre effective des mesures qui auront été identifiées comme devant être réalisées en priorité.

Le but est d’obtenir un cadre institutionnel et réglementaire stable dans lequel les règles soient claires et effectives, facilitant en cela les relations entre les institutions en charge des services météorologiques et les utilisateurs. Ce texte devra être le résultat d’un consensus national large sur la vision et les stratégies à mettre en œuvre dans ce secteur afin d’assurer le caractère durable des actions notamment à prendre en compte des besoins de produits et services d’information climatique et d’alerte précoce ainsi que des risques et vulnérabilités climatiques et hydrologiques sur les différents secteurs et segments de la société et l'économie de Madagascar.

3-Démarche à mettre en oeuvre

La réflexion sur l’élaboration de la politique dans le domaine de la météorologie devra être conduite avec tous les partenaires. L’exercice consiste à rassembler toutes les initiatives en cours en un document unique de politique sectorielle. L’appropriation des résultats par le gouvernement fait partie intégrante des objectifs de la mission.

Le Consultant devra obtenir de la part de l’Administration (DGM) une implication effective dans cette étude. Dans le cadre de ses prestations, le consultant devra sensibiliser et informer les parties prenantes sur les processus de réformes du secteur dans d’autres pays similaires à Madagascar en présentant les différentes réussites et échecs.

Une approche participative devra être mise en œuvre avec toutes les parties prenantes (institutions, groupes d’usagers, société civile) de manière à assurer que la politique élaborée réponde aux préoccupations des principales parties concernées.

Pour le suivi de la politique sectorielle, une série d’indicateurs sera sélectionnée afin de permettre une évaluation/suivi à différents niveaux (institutionnel, opérationnel, environnemental, social, économique, financier).

A la fin de la première mission (d’une durée prévue de 25 jours) le Consultant devra présenter un projet de politique dans le domaine de la météo à Madagascar, accompagné de l’ensemble des éléments requis (Résultats).

Les résultats de cette partie de la mission feront l’objet d’une présentation au cours d’une journée thématique au gouvernement, et à toutes les parties prenantes pour leur permettre de l’évaluer conformément aux objectifs de la mission.

Cette première mission sera suivie de missions ponctuelles pour assister les autorités malgaches d’une part pour finaliser le document de politique sectorielle et d’autre part pour les appuyer à la mise en œuvre effective de mesures qui auront été identifiées comme devant être réalisées en priorité, notamment des mesures sur la pérennisation financière des structures existantes ou à mettre en place. Ces missions seront programmées selon les moyens existants et à la demande de la DGM.

4-Activités :

Les consultants exécuteront entre autres tâches :

  • Proposer une méthodologie de travail ;
  • Adapter le canevas d’élaboration de la Politique Nationale en matière de météorologie au contexte de Madagascar en tenant compte des aspects d’adaptation au changement climatique ;
  • Elaborer l’avant-projet de la Politique nationale ;
  • Soumettre l’avant-projet à la DGM pour la pré-validation ;
  • Intégrer toutes les remarques/observations pertinentes formulées à l’issue des validations.

5-Résultats attendus :

Cette mission d’appui devra fournir un Document qui présentera les données suivantes :

Un projet de texte de politique qui intègre les besoins de produits et services d’information climatique et d’alerte précoce ainsi que des risques et vulnérabilités climatiques et hydrologiques sur les différents secteurs et segments de la société et l'économie de Madagascar. Les éléments suivants devront notamment être fournis :

Les recommandations en matière stratégique et institutionnelle en ce qui concerne :

  • une vision stratégique à moyen et long terme pour garantir l’accès à l’information et des données météorologiques à des conditions adéquates ;
  • les instruments d’appui au secteur privé et à la société civile pour promouvoir leur participation active à la collecte et à l’utilisation des données ainsi qu’à la gestion des installations du secteur ;
  • une régulation indépendante du secteur pour garantir les intérêts respectifs des partenaires privés, de l’état et des usagers ;
  • évaluation de la coordination entre les différents intervenants dans le secteur, de la possibilité de la mise en place d’une approche sectorielle, possibilité de création d’un système de financement approprié et adapté ;
  • restructuration de la DGM (en tenant compte de l’étude sur l’évaluation des besoins de produits et services d’information climatique et d’alerte précoce).

Les recommandations en matière financière et budgétaire :

  • mode de fixation des tarifs des usagers (participation financière des bénéficiaires) ;
  • taxation des services, mécanisme de recouvrement et efficacité de cette taxation ;
  • fonctionnement des Fonds nationaux relatifs aux services d’information climatique ;
  • budget pour les consommations ;
  • budget affecté aux services ;
  • les mesures à prendre pour une pérénisation financières des structures existantes ou à mettre en place.

Les recommandations en matière technique :

  • amélioration des performances techniques de la DGM ;
  • standards des fournitures, des travaux, des services.

Les recommandations en matière de politique du personnel :

  • politique du personnel adéquate pour améliorer l’efficacité et la productivité 

Les recommandations en matière de renforcement de capacité institutionnelle des administrations concernées et l’identification des besoins d’assistance technique et de  formation 

  1. Une liste des modifications nécessaires à la législation et la définition de projets de loi et des règlements d’application essentiels pour la mise en œuvre des réformes (ébauches).
  2. Une matrice des mesures à réaliser avec la définition des responsabilités et le calendrier pour la mise en œuvre effective de cette politique sectorielle. Des indicateurs de performance fiables seront identifiés pour assurer le suivi de l’avancement et de la mise en œuvre de la nouvelle politique sectorielle ;
  3. Une définition des mécanismes visant à améliorer la coordination entre les différents services de l’administration et les bailleurs de fonds.

Cette mission vise aussi à un transfert de capacité aux différentes parties prenantes des derniers développements/connaissances en matière de politique météorologique.