View Notice

Recrutement Firme spécialisée en prestation de soin Communautaire sur la prise en compte du genre et la santé sexuelle et reproductive des jeunes
Procurement Process :RFQ - Request for quotation
Office :UNWOMEN - HAITI
Deadline :11-Nov-19
Posted on :06-Nov-19
Development Area :HEALTHHEALTH
Reference Number :60976
Link to Atlas Project :
Non-UNDP Project
Documents :
Termes de references
Overview :

ONU Femmes, fondée sur la vision de l'égalité inscrite dans la Charte des Nations Unies, œuvre pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes et des filles ; l'autonomisation des femmes ; et la réalisation de l'égalité entre les femmes et les hommes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, des droits de l'homme, de l'action humanitaire et de la paix et de la sécurité.

La violence à l’égard des femmes est à la fois parmi les causes et conséquences de l’infection VIH-Sida. Pour une grande majorité de femmes, la violence subie a occasionné l’infection VIH- Sida. Pour d’autres, pour la simple raison testée positive VIH, sont victimes et sujettes à toute forme de stigmatisation et de discrimination, donc doublement victime de violence. Une femme sur cinq a été victime de violence, notamment subi un cas d’harcèlement sexuel lors de son jeune âge, plus précisément au cours de son adolescence.    A l’origine de cette problématique, reconnu les déséquilibres de pouvoir hommes et femmes dans la société. Ce problème sociétal et transversal mérite une réponse urgente et accélérée afin de réduire les fossés en vue de contribuer à l’égalité de genre.

En Haiti les femmes représentent plus de la moitié de la population atteint du VIH SIDA. Sur les 150 000 adultes vivant avec le VIH, 87 000 d’entre eux (58 %) sont des femmes. Les nouvelles infections parmi les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont presque le double des jeunes hommes soit 1 600 nouvelles contaminations chez les jeunes femmes pour moins de 1 000 chez les jeunes hommes. Seuls 37,3 % des femmes et hommes âgés de 15 à 24 ans sont capables d’identifier correctement les moyens de prévention contre la transmission par voie sexuelle du VIH SIDA.

A travers les fonds UBRAF, ONU Femmes collabore dans une initiative conjointe avec ONUSIDA, UNICEF, UNESCO, OMS/OPS, UNFPA, PAM, BIT et PNUD pour prendre en compte les dimensions régionales de l’épidémie de VIH en tenant compte des priorités des pays, et apporter une contribution de fond aux processus régionaux tout en influençant le dialogue mondial.  Les responsabilités d’ONU Femmes sont de :

  • mener une évaluation des besoins des jeunes et de leur comportement par rapport au VIH SIDA et évaluer la collecte et la dissémination des informations stratégiques existantes sur les jeunes les plus vulnérables des zones les plus défavorisées. 
  • mener une évaluation en vue de soutenir la collecte d'informations stratégiques sur les besoins sanitaires des détenues. L’étude portera sur la vulnérabilité et des risques parmi les détenues (santé, y compris le VIH) dans les prisons des femmes en coordination avec la DAP, et PNLS.
  • Sensibiliser les autorités policières (pénitentiaires, CNAF, OPC), de la justice, les femmes détenues à Cabaret, des jeunes et des adolescents, sur leurs droits, la prévention du VIH SIDA, la violence et l’accès au traitement

 

L’initiative sera réalisée sous l’autorité de la Représentante d'ONU Femmes et la supervision directe par sa Spécialiste de Programme à travers une étroite collaboration avec les agences d’implémentation du SNU, le PNLS affecté au Ministère de la santé publique (MSPP), la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP), et autres instances concernées, en vue de relever les véritables défis en matière de santé, principalement le VIH SIDA.