View Notice

242/IC/PACARC/2020-Recrutement deux consultant(e)s nationaux pour l’élaboration d’un guide pour l’’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre.
Procurement Process :IC - Individual contractor
Office :Madagascar - MADAGASCAR
Deadline :20-May-20
Posted on :11-May-20
Development Area :CONSULTANTS  CONSULTANTS
Reference Number :65775
Link to Atlas Project :
00090256 - Amélioration des capacités d'adaptation et de résilience
Documents :
Notice de Selection et Termes de Référence-242-IC-2020
Conditions Générales des Consultants
Overview :

NOTICE DE SELECTION

Recrutement deux consultant(e)s nationaux pour l’élaboration d’un guide  pour l’’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre.

Référence du dossier : 242/IC/PACARC/2020

Délai de réception des offres :   20 Mai 2020

Pays                                                     Madagascar

Intitulé de la mission :                         Elaboration d’un guide pour l’’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre.

Type de Contrat :                                Contrat Individuel

Niveau de poste et d’expérience :         National (02 consultants)

Durée de la mission                             40 jours répartis en 4 mois

Type et Lieu d’affectation :                 Lieu de résidence et déplacement à Antananarivo.

Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail Offres.mg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier ou encore à l’adresse ci-dessous :

Votre proposition devra être reçue au plus tard le 20 mai 2020, à 15h00, heure d’Antananarivo.

N’hésitez pas à écrire à l’adresse upm.mg@undp.org pour toute information complémentaire.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Les Termes de Référence sont joints en annexe 01 de cette notice pour plus de détail sur la mission.

Ils décrivent principalement le contexte de la mission, les responsabilités assignées à la mission, les produits attendus de la mission ainsi que le profil des candidats recherchés.

1-CONTEXTE ET JUSTIFICATION

A Madagascar, les secteurs économiques les plus touchés par les effets néfastes du changement climatique sont l'agriculture, l'élevage, la foresterie, les ressources en eau, la pêche et la santé (Source). Pour profiter de moyens de subsistance durables dans un contexte de changement climatique, les populations locales des régions Analamanga, Atsinanana, Androy, Anosy et Atsimo Andrefana doivent trouver un moyen pour renforcer leurs capacités d'adaptation et de résilience, ce qui est l'objectif fixé par le projet proposé. À cet effet, plusieurs obstacles doivent être surmontés : la pression anthropique sur les ressources naturelles, le manque de capacités techniques et financières, l'accès difficile au crédit et aux intrants, le manque d'infrastructures d'eau et d'assainissement, le manque d'informations agro-météorologiques et climatiques pour informer les processus de décision sur l'adaptation au changement climatique, le manque de sensibilisation sur les impacts du changement climatique et des options d'adaptation possibles de la part des décideurs et le manque de coordination des interventions d'adaptation entre les secteurs.

C’est ainsi que le Gouvernement malagasy à travers le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) a bénéficié de l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM/LDCF) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour mettre en œuvre le projet intitulé « Amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales face au changement climatique (PACARC) dans les Régions Analamanga, Atsinanana, Anosy, Androy, Atsimo Andrefana» à Madagascar, dont la structure de rattachement est le Bureau National des Changements Climatiques, du carbone et de la Réduction des émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (BN-CCCREDD+). Ce projet vise l’objectif global de renforcer les capacités des communautés vulnérables des cinq régions, notamment Androy, Anosy, Atsinanana, Analamanga et Atsimo Andrefana, confrontées aux menaces supplémentaires dues au changement et à la variabilité climatiques sur les opportunités de moyens de subsistance.

Le premier résultat vise à accroître la prise de conscience et renforcer les capacités des décideurs, des techniciens et des communautés vulnérables en termes d'Adaptation au Changement Climatique (ACC). Cet appui en sensibilisation contribuera à créer un cadre politique solide, y compris les aspects de l'ACC, et de construire une capacité technique vitale sur lesquelles on peut fonder la mise en œuvre d’autres composantes du projet. Ce premier résultat permettra la mise en place des bases institutionnelles, structurelles et techniques nécessaires pour diffuser les mesures et les technologies d'adaptation appropriées.

Dans son rôle de coordination, le BN-CCCREDD+ est chargé de coordonner toutes initiatives et actions relatives aux changements climatiques et à la REDD+ à Madagascar. Il a constaté que des initiatives se font à travers différentes institutions qui devront conduire à des références au niveau national en matière d’intégration de la dimension changement climatique dans les documents cadres. En citant entre autres : (i) le document élaboré par ONE sur le guide d’intégration de l’ACC ; (ii) le Guide méthodologique pour l’intégration de la résilience climatique élaboré par la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences (CPGU) ; et bien d’autres encore.

Dans ce sens, deux consultant(e)s nationaux seront recruté(e) par le projet pour établir sous forme de guide, les référentiels en matière d’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre.

2-OBJECTIF

L’intégration du changement climatique dans les processus de planification et de prise de décision est un outil essentiel pour garantir que l’adaptation au changement climatique et la réduction de la pauvreté vont de pair. Cette approche consiste à prendre en compte les risques et les opportunités tout en adoptant des mesures d’adaptation harmonieusement alignées sur la vision à long terme du développement.

L’intégration du changement climatique dans les politiques, plans et projets nationaux de développement permet de :

• Réduire la vulnérabilité aux impacts du changement climatique et à la variabilité,

• Renforcer la capacité d’adaptation des communautés et des activités nationales face aux impacts du changement climatique, et

• Garantir un développement durable et d’éviter des décisions susceptibles de générer une maladaptation.

L’objectif global est de renforcer la résilience de la population à travers l’intégration de la dimension changement climatique dans les documents cadres comme les documents stratégiques, document de planification, politique et plan d’action.

3-OBJECTIFS SPECIFIQUES 

Les objectifs spécifiques de la mission sont les suivantes :

  • Élaborer un guide  définissant le processus ainsi que les critères de référence pour un document cadre intégrant la dimension changement climatique, et en le constituant comme un outil de suivi de tous les programmes et projets oeuvrant dans la lutte contre le changement climatique ;
  • Élaborer un avant-projet de texte pour l’adoption de ce référentiel ;
  • Avoir une compréhension commune de ce qu’est intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre ;

4-RESULTATS ATTENDUS

Les résultats attendus de ce mandat sont :

  • Les critères de référence pour l’ intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre élaborés avec des outils de suivi des projets oeuvrant dans la lutte contre le changement climatique sous forme de guide;
  • Un avant-projet de texte pour l’adoption de ce référentiel établi;
  • Le sens de ce qu’est l’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre compris par toutes les parties prenantes ;

5-ACTIVITES

Sous l’autorité du Directeur National du projet et sous la coordination du Coordonnateur National et en étroite collaboration avec l’équipe technique de BN-CCCREDD+, les consultants entreprendront les activités suivantes, sans être exhaustives :

  • Consulter, analyser et capitaliser les différents documents disponibles sur l’intégration du changement climatique ;
  • Consulter les parties prenantes (institutions, personnes ressources…);
  • Proposer les critères de base nécessaires et minimum de référence pour un document cadre intégrant la dimension changement climatique, avec des outils de suivi de projets ;
  • Établir une liste de référence non exhaustive des documents cadres (stratégies, politique et plan d’action) à actualiser en priorité pour l’intégration de la dimension changement climatique.
  • Rédiger les articles du projet de texte pour l’adoption de ce référentiel ;
  • Organiser un atelier d’échange ;
  • Organiser un atelier de validation.

6-RECAPITULATIF DES PRODUITS LIVRABLES

Les livrables de la prestation ainsi que leurs délais de livraison sont récapitulés dans le tableau ci-après :

 

Produits livrables

Date de livraison

1

Rapport de démarrage incluant :

  • Un résumé des institutions/services/personnes qui seront consultés ;
  • La revue bibliographique des existants en matière d’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre ;
  • Affinage de la méthodologie et du calendrier d’exécution du mandat.

4 semaines après le début de la mission

2

  • Un document draft du référentiel pour l’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre sous forme de guide ;
  • Le draft de l’avant-projet de texte pour l’adoption du guide  ;
  • Rapport de l’atelier d’échange par rapport à ces documents en vue de leur amélioration.

2,5 mois après le début de la mission

3

  • Un guide sur le processus d’intégration de la dimention changement climatique dans un document cadre, y compris un résumé exécutif (pour les décideurs) et annexes du référentiel pour l’intégration de la dimension changement climatique dans un document cadre ;
  • Un avant-projet de texte pour l’adoption du guide et annexes;
  • Rapport de l’atelier de validation.

Au plus tard 4 mois après le début de la mission

7-REMUNERATION

Le consultants seront rémunérés en 3 versements de la manière qui suit :

  • 40%    à la validation de la note de démarrage (livrable 1).
  • 40%    à la validation du rapport d’atelier d’échange pour l’adoption du guide (livrable 2).
  • 20%    à l’approbation du rapport de l’atelier de validation du guide, avec les documents du référentiel et de l’avan-projet de texte (livrable 3).

Prise en charge des dépenses et remboursements :

Les consultants seront responsables de toutes les dépenses administratives personnelles associées à la mission, y compris les outils et supports d’atelier, et les frais logistiques liés à l’organisation des ateliers.

Assignation et plan de travail :

La durée totale de la mission sera de 40 jours ouvrés, répartis sur une période maximale de 4 mois.

Les consultants aura pour référents le Directeur national du projet et le coordonnateur national de projet et travaillera en étroite collaboration avec l’équipe technique de BN-CCCREDD+.

8-QUALIFICATIONS REQUISES

Les consultants seront composés d’un(e) consultant(e) national(e), et d’un(e) juriste national(e).

Le (la) Consultant (e) national(e) devrait avoir les connaissances et les expériences suivantes

  • Avoir un diplôme universitaire au minimum au niveau de Master en science sociale, naturelle ou équivalent ;
  • Avoir 10 ans d’expériences dans le domaine du changement climatique ;
  • Avoir au moins 5 ans d'expériences professionnelles dans le domaine de l’élaboration de politique, stratégie nationale de changement climatique, intégration de changement climatique  dans les politiques et plan de développement ;
  • Bonne connaissance de cadre politique, institutionnel et législatif dans la gestion de l’environnement et dans le changement climatique ;
  • Connaissance du système des Nations-Unis, et du PNUD en particulier sont un atout ;
  • Maîtrise parfaite de la langue française.
  • Esprit d’équipe
  • La Connaissance dans le cadre de la GRC est un atout
  • Avoir des  expériences similaires ;
  • Avoir au moins 5 ans d’expériences à Madagascar en termes de changement climatique ;
  • Maîtrise du contexte, processus CNUCC et l’engagement du pays par rapport à la convention
  • Notion du GIEC

Le(a) juriste devra avoir

  • Diplôme universitaire de niveau Master en science juridique ;
  • Au moins 5 ans d’expériences dans l’élaboration d’avant-projet de texte ;
  • 5ans d’expériences dans le processus d’adoption de textes juridiques ;
  • Au moins 5 ans d’expériences dans le domaine de l’environnement ;
  • Connaissance et expériences en changement climatique est un atout ;
  • Bonne connaissance de la règle de droit national,
  • Bonne connaissance du cadre politique, juridique et institutionnel de la gestion de l’environnement et/ou du CC

Les  consultants devront aussi avoir les compétences et aptitudes suivantes :

  • Excellentes capacités de communication et rédactionnelles ;
  • Construire de solides relations avec le client en mettant l’accent sur l’impact et le résultat pour le client et en répondant positivement aux commentaires ;
  • Capacités d’adaptation personnelle à des contextes variés ;
  • Bonnes aptitudes interpersonnelles et de travail en équipe ;
  • Bonne maîtrise des outils informatiques.