View Notice

APPEL A FONDS D’AMORÇAGE ET DE SOUTIEN AU RENFORCEMNT DES CAPACITES MATERIELLES DES INCUBATEURS AU PROFIT DES INITIATIVES ECONOMIQUES INNOVANTES DES JEUNES ET FEMMES ENTREPRENANTS
Procurement Process :CP-QB-FBS - Call for Proposal – Quality Based Fixed Budget
Office :UNDP Country Office - BURKINA FASO
Deadline :10-Jul-20
Posted on :06-Jul-20
Development Area :OTHER  
Reference Number :67555
Link to Atlas Project :
00104392 - Femmes Jeunes Entreprenants et Citoyenneté
Documents :
Termes de référence Appel à Fonds Appui projets incubés
Overview :

APPEL A FONDS D’AMORÇAGE ET DE SOUTIEN AU RENFORCEMNT DES CAPACITES MATERIELLES DES INCUBATEURS AU PROFIT DES INITIATIVES ECONOMIQUES INNOVANTES DES JEUNES ET FEMMES ENTREPRENANTS

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Dans le cadre de son nouveau Programme Pays, le PNUD, avec le soutien financier de l’Ambassade du Grand-Duché du Luxembourg, a élaboré en étroite concertation avec le Ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes (MJPEJ), le Projet Femmes-Jeunes Entreprenants et Citoyenneté (ProFeJeC) dont la finalité est d’optimiser la contribution des jeunes et des femmes au développement économique et social durable du Burkina Faso à travers le renforcement de leur autonomisation économique et leur contribution accrue à la résolution de problèmes sociétaux qui se posent au pays.

A ce titre, il a pour objectif général d’améliorer la viabilité des entreprises créées par les jeunes et les femmes à travers l’appui des incubateurs et de faire de ces jeunes et femmes des entrepreneurs ayant une fibre civique et citoyenne. De fait, le projet poursuit deux objectifs spécifiques :

  1. Transformer les initiatives de 100 jeunes et femmes utilisateurs des incubateurs des villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso en entreprises opérationnelles et viables 
  2. Promouvoir auprès de 100 jeunes et femmes nouveaux entrepreneurs les valeurs de citoyenneté, de civisme et de paix

Pour atteindre ces objectifs, le projet a adopté une approche de promotion de l’entrepreneuriat basée sur la valorisation des éléments d’un « écosystème intégré » comprenant les jeunes et les femmes porteurs d’initiatives, les structures d’accompagnement comme les incubateurs, les structures d’appui à l’entrepreneuriat, les structures de recherche, les outils de communication et les institutions de financement, etc.

Cette approche a permis au projet d’impliquer les acteurs clés de l’écosystème dans la réalisation de plusieurs activités dont la sélection des porteurs de projet d’entreprise. En effet, suite au lancement officiel du projet en janvier 2019, dix structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat innovant (SAEI) ont été sélectionnées pour accompagner techniquement 100 jeunes et femmes entreprenants. Les jeunes et femmes porteurs de projet ont été sélectionnés par les SAEI sous la supervision de l’équipe du projet.

La recherche et le développement des prototypes vers les produits finaux des projets d’entreprise des jeunes et femmes, ont été identifiés comme un problème majeur par les incubateurs. Pour pallier cette difficulté, le projet souhaite octroyer une subvention aux porteurs de projet d’entreprise encadrés par les incubateurs partenaires sous la forme d’un fonds qui permettra d’appuyer cette étape durant le processus d’incubation/accélération. Les structures d’accompagnement partenaires faciliteront la gestion du fonds sous la supervision d’un comité incluant les incubateurs, l’équipe du projet et les partenaires dont le Ministère de tutelle afin d’assurer sa transparence et son efficacité.

Ce fonds inclura aussi un appui pour le démarrage des différentes entreprises incubées. Concrètement, il permettra d’appuyer la création formelle des entreprises et de soutenir les premières productions. Ce fonds permettra de doter 100 projets d’entreprises incubés de ressources financières en guise de contribution du projet à leur mise en œuvre.

En outre, tenant compte de l’impact de la COVID-19 sur les activités des incubateurs partenaires et des jeunes et femmes entrepreneurs qu’ils encadrent et de la volonté d’assurer la continuité et la qualité des services d’incubation ou d’accélération des projets d’entreprise des jeunes et femmes, le projet apportera un appui aux SAEI en termes de renforcement des capacités matérielles.

OBJECTIFS DE LA MISE A DISPOSITION DES RESSOURCES FINANCIERES

Fonds de prototypage et d’amorçage

D’un montant total de deux cents millions (200 000 000) de FCFA, le fonds catalytique vise à soutenir la recherche et le développement des prototypes vers les produits finaux issus du processus de transformation de 100 initiatives économiques innovantes des jeunes et femmes en entreprises opérationnelles et viables via l’encadrement technique de 10 structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat innovant partenaire du ProFeJeC.

Concrètement, il permettra d’appuyer la création formelle des entreprises et de soutenir les premières productions.

Fonds d’appui au renforcement des capacités matérielles des SAEI

Cet appui vise à renforcer les capacités matérielles des SAEI afin d’améliorer la qualité de leur service et faciliter la continuité de leur activité d’accompagnement des porteurs de projet. Cet appui financier s’élève à quatre-vingts (80) millions de FCFA, soit huit (8) millions de FCFA par SAEI.

RÉSULTAT ATTENDU

  1. 100 entreprises de jeunes et femmes issues du processus d’accompagnement des 10 SAEI partenaires du ProFeJeC sont dotées d’un financement catalytique pour satisfaire leur besoins prioritaires et urgents de prototypage, d’amorçage et de développement de façon à les rendre opérationnelles avec un modèle économique viable ;
  2. Les 10 SAEI partenaires améliorent la qualité et assurent la continuité de leur service.

LIVRABLES ATTENDUS

Dans le processus de gestion du fonds catalytique, les livrables suivants sont attendus en amont et en aval de l’utilisation du fonds :

Avant la mise à disposition du fonds

  1. La liste des entreprises aptes à recevoir les fonds de prototypage ;
  2. Un plan d’action d’utilisation des fonds pour satisfaire les besoins prioritaires et urgents à financer avec les 2 000 000 FCFA) (Cf. annexe 1) pour chaque entreprise de jeune et de femme.

Après la mise à disposition et utilisation du fonds

  1. Le rapport faisant état de l’utilisation des ressources mises à disposition des porteurs de projet (annexant les pièces justificatives des dépenses) à partir d’un seuil d’utilisation de 80%. Ce rapport co-signé par le porteur de projet et l’incubateur est transmis au ProFeJeC par les soins de l’incubateur ;
  2. La liste des 10 entreprises accompagnées assortie de leur RCCM.

CRITERES DE SELECTION DES SAEI

Les structures habilités à soumettre un dossier pour la gestion du fonds de prototypage et d’amorçage au profit des projet d’entreprise des jeunes et femmes sont les structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat innovant qui ont assuré l’encadrement technique des bénéficiaires directs du projet. Toutefois, il est possible qu’une structure bien que remplissant cette première condition ne bénéficie pas du fonds pour raison d’insuffisance de résultats.

DEPOT DES SOUMISSIONS

Les propositions adressées à l'Operations Manager, doivent être envoyées par courriel sous format PDF à l’adresse offres.burkina@undp.org au plus tard le 10 Juillet 2020 à seize heures (16h00) GMT avec la mention « Appel à fonds d’amorçage et de soutien au renforcement des capacités matérielles des incubateurs au profit des initiatives économiques innovantes des jeunes et femmes entreprenants ».

Les offres parvenues hors délai ne sont pas recevables.

Si vous avez besoin d’informations complémentaires, vous les obtiendrez à l’adresse e-mail suivante : profejec.bf@undp.org .

Il ne sera donné de suite qu’aux soumissionnaires pour lesquels l’Organisation aura exprimé un intérêt.

Les soumissionnaires sont invités à demander un accusé de réception si l’envoi de leur dossier est fait par mail. Les dossiers dont la remise tardive sera liée aux problèmes informatiques rencontrés par le soumissionnaire ne seront pas considérés. Les soumissionnaires sont appelés à prendre leurs dispositions pour assurer une remise dans les délais. Pour rappel, le deadline de soumission indique l’heure maximale considérée de remise des offres, cependant les soumissionnaires peuvent remettre leurs offres bien avant celle-ci.