View Notice

Recrutement d'un consultant pour l’intégration du genre dans les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) Révisées.
Procurement Process :IC - Individual contractor
Office :BUREAU PAYS - TOGO
Deadline :08-Nov-20
Posted on :19-Oct-20
Development Area :CONSULTANTS  CONSULTANTS
Reference Number :71626
Link to Atlas Project :
00123492 - Projet d’appui aux CDN du Togo
Documents :
TERMES DE REFERENCE
CONTRAT TYPE
CONDITIONS GENERALES
LETTRE DE SOUMISSION
Overview :

 

Le TOGO a préparé ses Contributions Prévues déterminées au niveau national (CPDN) qui ont été soumises en septembre 2015 au Secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), en prélude à l’adoption de l’Accord de Paris intervenue lors de la 21ème session de la Conférence des Parties (CdP) à ladite convention.

Après l’adoption et l’entrée en vigueur de cet accord, les engagements du Togo ont été confirmés comme étant ceux contenus dans les Contributions Déterminées au niveau National (CDN).

L’Accord de Paris invite les pays signataires à revoir leur CDN chaque 5 ans dans l’optique de rehausser leur ambition aussi bien pour l’atténuation que pour l’adaptation pour que le réchauffement climatique ne dépasse pas 2 degrés Celsius et que les populations les plus vulnérables soient mieux préparées aux effets du changement climatique. L’année 2020 marque cette première révision.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement a lancé l’initiative « Promesse Climatique » en Septembre 2019 pour appuyer au moins 100 pays, dont le Togo, dans la révision de leur CDN.

  • Le Togo vise, par la révision de ses CDN, à se conformer aux engagements pris vis-à-vis de l’Accord de Paris et d'assurer leur alignement au Plan National de développement (PND) et aux Objectifs de Développement Durables (ODD).

La révision des CDN du Togo couvrira entre autres, l'actualisation des données et des informations au regard des nouveaux développements programmatiques et politiques, la prise en compte du secteur des infrastructures et une meilleure intégration du secteur des ressources en eau et l'intégration des hydrofluorocarbures (HFC) et les polluants atmosphériques et climatiques de courte durée de vie dans les gaz à réduire. Ce qui permettra d'actualiser les objectifs du pays en matière d'engagement en y intégrant les nouveaux projets sur la base des nouvelles mesures incitatives dans le domaine des transports et des énergies renouvelables pour relever le niveau de l'ambition.

Le consensus mondial est que le changement climatique affecte différemment les hommes, les femmes, les garçons et les filles en raison des inégalités entre eux, causées par les rôles sexospécifiques dans la société et les niveaux de vulnérabilité qui en résultent. En effet, les groupes vulnérables, en particulier les femmes, sont généralement plus exposés aux risques et aux conséquences du changement climatique. Leur faible participation aux processus décisionnels et aux marchés du travail aggrave les inégalités et les empêche souvent de contribuer pleinement à la planification, à l'élaboration, à la mise en œuvre, au suivi et à l'évaluation des politiques liées au climat. Les femmes sont pourtant responsables de la production alimentaire du ménage, de la santé et de la nutrition de la famille, et de la gestion des ressources naturelles - des secteurs particulièrement sensibles au changement climatique. Elles sont également de vrais agents de changement qui apportent avec leur expertise des solutions efficaces pour lutter contre les changements climatiques ou s’adapter dans presque tous les secteurs notamment la gestion des ressources en eau, l’agriculture, l’énergie, les transports et d’autres encore.

L'Accord de Paris a pris des mesures pour respecter, promouvoir et prendre en compte l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes dans la lutte contre les changements climatiques. Ainsi donc, il est essentiel que les pays prennent en compte les considérations de genre lors de l'élaboration et de la mise en œuvre des CDN afin de répondre aux différents besoins et perspectives des femmes et des hommes et d'élaborer une politique et des actions plus efficaces.

Dans ce contexte, il est prévu le recrutement d’un consultant qui travaillera avec un consultant local pour réaliser une analyse genre (dans les secteurs de l'agriculture, des ressources en eau, l'énergie et la foresterie) et développer des critères et indicateurs climatiques sensibles au genre à l’usage des acteurs sectoriels afin d’assurer la prise en compte du genre dans les CDN révisées du Togo. L’objectif du Togo en révisant ces CDN est de les aligner sur les Objectifs du Développement Durable (ODD) et le Plan National de Développement (PND). Aussi les critères et indicateurs à développer devraient-ils encourager cet alignement.

Pour amples informations, prière consulter les termes de références.

Toute personne intéressée, doit soumettre sa proposition (technique et financière) par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org avec la mention en objet de l’e-mail envoyé « Recrutement d'un consultant international pour l’intégration du genre dans les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) Révisées » au plus tard 8 novembre 2020.