View Notice

099/IC/PNUD/2021-Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Spécialiste en Energie pour contribuer dans l’étude et l’élaboration d’un projet de Promotion de l’Accès à l’Energie à Madagascar dans le cadre du programme régional du PNUD « Africa Mini-grid
Procurement Process :IC - Individual contractor
Office :Madagascar - MADAGASCAR
Deadline :22-Feb-21
Posted on :06-Feb-21
Development Area :CONSULTANTS  CONSULTANTS
Reference Number :75111
Link to Atlas Project :
00090256 - Amélioration des capacités d'adaptation et de résilience
Documents :
Notice de Selection et Termes de Référence-099/IC/PNUD/2021
Conditions Générales des consultants IC
Overview :

NOTICE DE SELECTION

Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Spécialiste en Energie pour contribuer dans l’étude et l’élaboration d’un projet de Promotion de l’Accès à l’Energie à Madagascar dans le cadre du programme régional du PNUD « Africa Mini-grids »

Référence du dossier : 099/IC/PNUD/2021 (Extension délai)

Date de publication :  06 Février 2021

Pays                                                     Madagascar

Intitulé de la mission :                         Contribuer dans l’étude et l’élaboration d’un projet de Promotion de l’Accès à l’Energie à Madagascar dans le cadre du programme régional du PNUD « Africa Mini-grids »

Type de Contrat :                                Contrat Individuel

Niveau de poste et d’expérience :         National

Durée de la mission                             30 jours

Type et Lieu d’affectation :                 Sur site, Antananarivo

Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail Offres.mg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier.

Votre proposition devra être reçue au plus tard le 22 Février 2021 à 15h00, heure d’Antananarivo.

N’hésitez pas à écrire à l’adresse upm.mg@undp.org pour toute information complémentaire.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Les Termes de Référence sont joints en annexe 01 de cette notice pour plus de détail sur la mission.

Ils décrivent principalement le contexte de la mission, les responsabilités assignées à la mission, les produits attendus de la mission ainsi que le profil des candidats recherchés.

Context et Objectifs :

À Madagascar, seuls 15 % de la population a accès à l’électricité. En 2017, le pays ne possédait qu’une capacité installée de production de 570 MW, essentiellement thermique (60%) et hydroélectrique (40%). Mais dans les faits, 60% de cette énergie est réellement disponible, à cause de la maintenance insuffisante des centrales. Au-delà du fait qu’elles minent le quotidien de ses habitants, ces difficultés du secteur de l’énergie sont l’un des principaux obstacles au développement du pays et à l’expansion du secteur privé. Dans le rapport Doing Business 2018 (a), publié par le Groupe de la Banque mondiale après l’évaluation du climat des affaires, Madagascar se classe au 184e rang sur 190 pays en matière d’accès à l'électricité. Conscient de cet enjeu, l’État a décidé en 2014 de se lancer dans des réformes profondes pour transformer le secteur. En mars 2016, il obtient un appui financier de 65 millions de dollars de la Banque mondiale à travers le Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations du secteur électrique (PAGOSE) et en juin 2018 un financement additionnel de 40 millions de dollars pour augmenter la capacité de production et réduire les pertes énergétiques tout en aidant le gouvernement à améliorer la gouvernance du secteur et les performances des agences.

De l’autre part, l’utilisation du bois de chauffe et du charbon de bois représente depuis toujours plus de 90% de l’énergie consommée et le bois utilisé est en grande majorité issu d’une exploitation illicite et destructive des ressources forestières. Ce phénomène à croissance rapide est l’une des principales causes de déforestation et dégradation des forêts naturelles dont la couverture est passée de 9,4 millions d’ha en 2005 à 9,2 millions d’ha en 2010, soit une réduction de presque 40 000 ha par an. Cette perte en forêts naturelles épuise le capital naturel unique de l’ile et rend le pays davantage vulnérable au changement climatique. Le Gouvernement veut mettre fin à ce déclin et sécuriser l’approvisionnement en bois d’utilité à travers un programme de reboisement très ambitieux.

La Nouvelle Politique de l’Energie (NPE/2015) ainsi que l’Initiative Emergence de Madagascar 2019-2023, reflètent la volonté du Gouvernement d’assainir la scène énergétique et de fournir un cadre favorable aux investissements dans le secteur notamment en tirant profit des nouvelles technologies qui permettraient des économies énergétiques considérables.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), joue un rôle d’intégrateur pour la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durables (ODD) dont l’ODD 7 relatif à la promotion des énergies propres et d’un cout abordable. PNUD reconnait que les modes non durables de production et de consommation d’énergie menacent non seulement la santé humaine et la qualité de vie, mais aussi les écosystèmes. De plus, ils contribuent au changement climatique. L'énergie durable offre non seulement un moyen de pallier à cela de manière directe, mais aussi de réduire la pauvreté, de renforcer l’équité, et de promouvoir la croissance économique et la protection environnementale.

En 2019, PNUD Régional a développé un programme régional de mini-réseaux (minigrids) avec des résultats suivants :

-             Des politiques et des textes appropriées sont en place pour éliminer les obstacles politiques, institutionnels, réglementaires et techniques afin de faciliter l'investissement dans les mini-réseaux d'énergie renouvelable ;

-             Modèles d'affaires innovants basés sur des coûts réduits sont adoptés pour soutenir et renforcer la participation du secteur privée dans le développement des mini-réseaux ;

-             Un mécanisme de financement innovant et des instruments financiers d'accompagnement sont en place pour attirer des investissements pour le développement des mini-réseaux ; et

-             Les pays participant au projet régional « mini-réseau » bénéficient d'une expertise technique sur les mini-réseaux et aux modèles d’investissements adaptés au contexte de chaque pays, ainsi que des approches de gestion des connaissances harmonisées.

Les pays bénéficiaires de ce projet sont : Angola, Burkina Faso, Comoros, Djibouti, Eswatini, Ethiopia, Madagascar, Malawi, Nigeria, Somalia, Sudan.

Au cours du premier trimestre de 2021, le PNUD Madagascar doit formuler un document de projet (child project document) afin de les soumettre aux bailleurs du projet notamment le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), Banque Africaine de Développement (BAD), PNUD et autres. La formulation de ces documents nécessite une expertise dans le domaine de l’Energie.

Le Programme des Nations Unies Pour le Développement/ Madagascar recrute un Consultant National Spécialiste en Energie qui travaillera avec un Consultant International (recruté par le PNUD) dans les études et l’élaboration du document de projet (mini-réseaux) pour Madagascar. Le Consultant International sera le chef de la mission.