View Notice

Expert(e)s UNCDF en Securite Alimentaire et Nutrition/Financement des PME/Financement de l’economie bleue/Financement climatique, de l’economie verte et énergies renouvelables/Inclusion et innovation financières/Financement des Infrastructures locales
Procurement Process :IC - Individual contractor
Office :UNCDF - UNITED STATES OF AMERICA
Deadline :10-Dec-21
Posted on :01-Nov-21
Development Area :OTHER  OTHER
Reference Number :85158
Link to Atlas Project :
Non-UNDP Project
Overview :

Sélection d'experts individuels pour une liste de Consultants au sein de l’UNCDF de diverses competences dans les secteurs prioritaires de la Securite Alimentaire et Nutrition? Financement des PME/ Financement de l’economie bleue/ Financement de l’economie verte, financement climatique et énergies renouvelables/ Inclusion et innovation financières/ Financement des Infrastructures locales.

Fondé par une résolution de l'assemblée générale en 1966, le Fonds d'Equipement des Nations Unies (UNCDF) met les finances publiques et privées au service des pauvres dans les 46 pays les moins avancés du monde. Avec son mandat de capital et ses instruments, l’UNCDF propose des solutions financières qui tentent de mobiliser des ressources publiques et privées, tant au niveau international que national, pour réduire la pauvreté et soutenir le développement économique local.

Les compétences de l’UNCDF s’exercent dans trois domaines de travail principaux : (1) le développement et le financement d'économies numériques inclusives grâce à une approche axée sur le développement de marché, largement stimulé par la finance numérique et l'innovation?; (2) le financement du développement local par le biais de la décentralisation fiscale (incluant le financement local de l'adaptation au climat), le financement municipal et le financement de projets structurés, pour stimuler la transformation du marché dans le développement économique local?; et (3) le financement des investissements, pour dynamiser l'accumulation de capital et la transformation du marché dans des zones financièrement mal desservies, ce qui inclut la recherche d'investissements, les vérifications requises, la réduction des risques, le déploiement de prêts et de garanties, et l'afflux de capitaux d'investissement d'investisseurs nationaux et internationaux. L'autonomisation économique des femmes et des jeunes est spécifiquement formulée dans toutes les activités de l’UNCDF, et cela concerne tant ses objectifs, ses approches, que sa théorie du changement, ses cibles et ses indicateurs.

L’UNCDF utilise un mélange de subventions, de subventions remboursables, de prêts, de garanties et d'assistance technique pour soutenir les entreprises qui démarrent, les PME, les projets, les institutions de microfinance et les investissements municipaux. Jusqu'à aujourd'hui, l'utilisation des prêts et des garanties par l’UNCDF s'est accrue et désormais l’utilisation plus efficace et plus étendue de ces instruments financiers est une ambition de plus en plus forte. L’UNCDF a également constaté une forte augmentation de la demande pour ses services de prêt et de garantie de la part d'autres agences des Nations Unies, notamment du PNUD. En réponse à la nécessité de déployer différents types de capitaux d’une meilleure tolérance au risque, un fonds d'impact financier mixte a été lancé par Bamboo Capital Partners, le BUILD Fund, à la suite d'une initiative conjointe entre l’UNCDF et ce gestionnaire d'actifs privé. Le Fonds BUILD sera complété par le mécanisme parallèle d'assistance technique BUILD Enterprise Resource (le « BUILDER TA Facilité » ou « BUILDER TAF » ou « BUILDER»). Ensemble, BUILD et BUILDER constitueront la première initiative d'investissements qui intègre les enseignements tirés des expériences passées de l’UNCDF pour créer une nouvelle approche innovante des investissements dans les PME des PMA.

2. CONTEXTE 

L’UNCDF réalise ses activités d'investissement catalytiques par le biais de la plate-forme d'investissement pour les PMA, l’unité LDCIP (Least Developed Countries Investment Platform). La LDCIP fournit le savoir-faire technique pour étendre le déploiement d’instruments de capitaux à une filière d’entreprises et de projets du « dernier kilomètre » qui est en croissance dans les PMA. La plate-forme dispose d’une équipe de spécialistes de l’investissement avec une expertise transactionnelle significative dans les PMA et des expériences d’investissement d’impact. L’équipe de la plate-forme LDCIP soutient les deux divisions opérationnelles de l’UNCDF (Inclusive Digital Economies Practice et Local Development Practice) ainsi que les agences du système des Nations Unies dans son ensemble sur les questions liées au financement des investissements et au financement innovant des ODD. 

Dans l’ensemble, l’objectif de la LDCIP est de soutenir un écosystème qui (a) démontre aux investisseurs nationaux et internationaux que les marchés des PMA peuvent réellement générer des rendements, offrir des opportunités pour des investissements bénéfiques et mériter l’attention d’un plus large éventail d’investisseurs? ; (b) utilise ces effets démonstratifs pour soutenir les améliorations politiques et réglementaires et amplifier ce qui fonctionne pour d’autres acteurs? ; et (c) aide un certain nombre d’entreprises à passer au niveau supérieur de croissance où davantage de financements commerciaux remplacera les financements à taux préférentiels. 

Les PME, les prestataires de services financiers et les projets qui démarrent dans les PMA n’ont souvent pas accès à des systèmes, des procédures, des ressources (notamment le capital humain) et des meilleures pratiques (sans parler des financements) qui leur permettraient d’améliorer leurs opérations, leur gouvernance et par voie de conséquence d’atteindre des niveaux supérieurs de durabilité et d’impact. L’assistance technique permettra à ces candidats potentiels ou entités faisant l’objet d’un investissement de transformer positivement et substantiellement leurs opérations et leur capital humain au fil du temps et d’atteindre une croissance et un impact durables dans les communautés qu’ils desservent. 

 

La LDCIP s’efforce de constituer une équipe cohésive et soudée de consultants en AT, avec une expérience de travail préalable substantielle et une solide expertise technique dans la fourniture d’AT et de conseils au profit d’entités commerciales opérationnelles dans les secteurs cibles suivants : 

 

• Sécurité alimentaire et nutrition (ODD 1 et ODD 2) : ce domaine se concentre sur les investissements dans le secteur agricole. Il cible les petites et moyennes exploitations agricoles ainsi que les entreprises agricoles tout au long des chaînes de valeurs agricoles qui seront financées directement ou indirectement. Parmi ceux qui pourraient bénéficier des investissements il faut mentionner : les coopératives respectueuses de l’environnement, les fermes commerciales, les agrégateurs, les fournisseurs de logiciels agrobusiness, les entreprises de transformation ou d’autres entreprises axées sur l’environnement qui prêtent en leur nom en faveur du secteur agricole, pour financer par exemple les petits exploitants. 

• Économie verte, financement climatique et énergies renouvelables (ODD 1 et ODD 7) : ce domaine se concentre sur les investissements visant à atténuer les effets du changement climatique et à favoriser l’accès à l’énergie propre aux communautés du « dernier kilomètre ». Parmi les entités pouvant faire l’objet d’investissements, il faut citer : les investissements dans les énergies renouvelables solaires et hydroélectriques hors réseau ou mini-réseaux, ainsi que les installations pour énergies renouvelables à l’échelle industrielle et une sélection d’installations sur réseau. 

• Économie bleue (ODD 14) : ce domaine se concentre sur les investissements dans des solutions durables dans les domaines de la pêche, du tourisme/écotourisme, de l’agriculture, de l’aquaculture et de l’élevage de coraux, des infrastructures, de la gestion des déchets et de la pollution, de la restauration et de la protection des écosystèmes océaniques et côtiers, etc. 

• Inclusion et innovation financières (ODD 1 et ODD 9) : ce domaine se concentre sur les investissements qui garantissent qu’une gamme de produits financiers est disponible pour tous les segments de la société, à un coût raisonnable et d’une manière durable. Parmi les entités pouvant faire l’objet d’un investissement, il faut mentionner : les fournisseurs de services financiers et les Fintechs (technologies financières), tels que les agrégateurs de paiements, les sociétés de transfert d’argent offrant une variété de produits et services financiers par le biais de canaux de distribution numériques (tels que les réseaux de téléphonie mobile). 

• Infrastructure locale (ODD 1 et ODD 11) : se concentre sur les investissements pour le financement d’infrastructures catalytiques (incluant, mais sans s’y limiter, les transports, les communications, les marchés) à fort impact sur le développement économique local. 

Pour plus d'information sur ce poste vacant , veuillez vous référer au lien suivant: https://jobs.undp.org/cj_view_job.cfm?cur_job_id=102970