View Notice

REPUBLICATION /RECRUTEMENT D'UN(E) CONSULTANT(E) EXPERT(E) -ANALYSTE DE LA PLANIFICATION INTEGREE ET DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT
Procurement Process :IC - Individual contractor
Office :REPUBLIQUE DE COTE D_IVOIRE - COTE d'IVOIRE
Deadline :07-Jul-22
Posted on :22-Jun-22
Development Area :CONSULTANTS  CONSULTANTS
Reference Number :92649
Link to Atlas Project :
00097536 - Planification Strategique Developpement
Documents :
TDRS RECRUTEMENT CONSULTANT(E) NATIONAL(E) ANALYSTE DE LA PLANIFICATION INTEGREE ET DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT
LETTRE DE SOUMISION AU PNUD CONFIRMANT LA DISPONIBILITE
CONDITIONS GENERALES RELATIVES AUX CONSULTANTS INDIVIDUELS
Overview :

REPUBLICATION

AVIS DE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT INDIVIDUEL

                                                                                                                                                

                                                                                                               Date : 22 juin  2022                                     

                                   

Pays : Côte d’Ivoire

Description de la mission : Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) - Analyste de la planification intégrée et de financement du développement.

 

Nom du projet : CIV10 00101217 « PROGRAMME CADRE D’APPUI AU PILOTAGE STRATEGIQUE DU DEVELOPPEMENT POUR LA REALISATION DES ODD (PPSD/ODD) ».

 

Durée de la mission/services : Cinq (5) mois

L’offre doit être soumise à l’adresse suivante :

Programme des Nations Unies pour le Développement
01 BP 1747 ABIDJAN 01
ANGLE AVENUE MARCHAND RUE GOURGAS
PLATEAU EN FACE DE LA RADIO

ou par courrier électronique à l’adresse procurement.offers.ci@undp.org  au plus tard le

07 juillet 2022 à 17H00

Toute demande d’éclaircissements doit être envoyée par courrier électronique à l’adresse indiquée ci-dessus. Le service des Achats répondra par courrier électronique, et enverra à tous les soumissionnaires les copies des réponses écrites avec toutes les clarifications nécessaires, sans mentionner l’auteur de la question.

1. CONTEXTE

Depuis 2011, la Côte d’Ivoire s’est fixée comme ambition de parvenir à l’émergence à l’horizon 2020, à travers notamment une accélération de la transformation structurelle de son économie. A cet effet, le pays a renoué avec sa politique de planification quinquennale de son développement ; ce qui nécessite la disponibilité de cadres stratégiques cohérents pour coordonner les interventions des différents acteurs autour des résultats de développement concrets définis par le gouvernement, avec l’appui de ses partenaires nationaux et internationaux. Dans ce cadre, ont été élaborés (i) le Plan national de développement (PND) 2012-2015, dont la mise en œuvre a permis de donner des fondements solides au pays, en vue de la quête de l’émergence ; (ii) le PND 2016-2020, en cours de mise en œuvre, et qui vise l’émergence du pays.

La mise en œuvre de ces deux plans a permis d’enregistrer un taux annuel moyen de l’ordre de 8,4% entre 2012 et 2019. Afin de renforcer le caractère inclusif de cette croissance économique, le Gouvernement a adopté et débuté la mise en œuvre d’un Programme Social (PSGouv) couvrant la période 2019-2020. Ce programme permet d’accélérer la mise en œuvre du volet social du PND 2016-2020, afin d’avoir des résultats tangibles en termes de satisfaction des besoins sociaux prioritaires des populations.

Malgré les performances économiques enregistrées, les défis demeurent encore énormes, notamment en termes de réduction de la pauvreté et d’opérationnalisation d’un dispositif institutionnel adéquat (organes opérationnels de pilotage, cadres de dialogue sectoriels) pour renforcer le dialogue et exploiter plus efficacement les informations sur l’aide au développement à des fins de prise de décisions.

Pour mieux suivre les financements et les interventions des différents PaD en Côte d’Ivoire, une Plateforme informatisée de Gestion des Financements Extérieurs (PGFE) est mise en place et administrée par le Comité de Mobilisation des Ressources Extérieures (COMOREX). Les informations issues de la PGFE permettent (i) d’informer régulièrement les différents acteurs nationaux et internationaux sur les niveaux d’exécution des ressources extérieures ainsi que leur répartition par secteur, par projet et par zone de mise en œuvre ; (ii) d’alimenter les rapports annuels de mise en œuvre du PND, (ii) d’élaborer les rapports sur la coopération au développement, et (iii) d’alimenter en informations les enquêtes de suivi du partenariat mondial sur l’efficacité du développement.

 

2.           ORGANES DE COORDINATION ET DE DIALOGUE ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES PAD

Pour faciliter le dialogue politique de haut niveau avec le Gouvernement, il a été institué, en 2014, un cadre de concertation avec les Partenaires au Développement (PaD) dont le premier niveau est le dialogue politique semestriel entre le Gouvernement et le Groupe des Ambassadeurs et des Chefs de mission diplomatique. A ce jour, côté PaD, la direction de ce dialogue est cogérée par la France et la Coordination du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire. Ce cadre de dialogue politique de haut niveau est présidé par le Premier Ministre (PM).

Cheville ouvrière de ce dialogue « Gouvernement – PaD », le « Comité Conjoint de Développement (CCD) », placé sous la présidence du Ministère du Plan et du Développement (MPD), est créé pour institutionnaliser et opérationnaliser cette concertation périodique. Le Comité Conjoint de Développement (CCD) se réunira trimestriellement pour discuter sur les thématiques et enjeux relatifs aux politiques de développement, assurer le suivi des points de décision du Dialogue de haut niveau, échanger sur les solutions permettant de lever les goulots d’étranglement identifiés. Les autres ministères impliqués dans la gestion de l’aide, notamment ceux en charge des (i) Affaires Etrangères, (ii) de l’Economie et des Finances et (iii) du Budget et du Portefeuille de l’Etat, prendront aux côtés du MPD aux rencontres du Comité Conjoint de Développement.

Aux côtés de ces deux organes, une coordination mensuelle, animé par le Directeur de Cabinet du Ministre du Plan et du Développement, réunira périodiquement cinq (5) partenaires que sont l’AFD, la BAD, la Banque Mondiale, le PNUD et l’UE pour préparer les rencontres du Comité Conjoint de Développement.

Par ailleurs, les PaD ont renforcé leur cadre de concertation en mettant en place une Troïka actuellement composée de la France, du Système des Nations Unies pour le Développement et de la Banque mondiale. Autour de cette Troïka, il y a le Groupe des Ambassadeurs (GA), articulé actuellement autour du le Groupe des Chefs de Coopération (GCdC) et une dizaine de Groupes de Travail Sectoriel (GTS). Les modalités de fonctionnement de ces organes et leur articulation ont été définies.

 

3.           ASSISTANCE TECHNIQUE AUX ORGANES DE COORDINATION ET DE DIALOGUE

Dans cette perspective, une équipe technique constituée d’experts sera mobilisée pour accompagner la coordination de l’aide, renforcer l’efficacité du développement en droite ligne avec la mise en œuvre du PND 2021-2025 et soutenir le fonctionnement des différentes instances de coordination Etat-PaD. Cette équipe sera composée d’un(e) expertise de niveau international ayant une expérience avérée dans l’appui-conseil des mécanismes de pilotage du dialogue Gouvernement-PaD, d’une expertise nationale chargée de l’analyse de données statistiques de l’aide, du suivi-évaluation de l’efficacité du partenariat et de la diffusion de l’information et d’une expertise nationale chargée du cadre intégré de planification et de financement du développement. Les présents TdR concernent cette dernière expertise.

Missions de l’expertise nationale

Placé sous l’autorité du Directeur Général de la Stratégie et de la Coordination de l’Aide (DGSCA) du Ministère du Plan et du Développement, Coordonnateur du Programme d’appui au pilotage stratégique du développement et des ODD (PPSD/ODD), l’expertise nationale aura pour missions de :

  • Apporter un appui dans le cadre du dialogue des groupes de travail sectoriels entre les ministères et les PàD autour de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND 2021-2025) et des Agendas régionaux et internationaux de développement notamment 2030 des NU et 2063 de l’UA ;
  • Collecter, organiser et diffuser toute documentation pertinente relative au fonctionnement des groupes de travail sectoriels en droite ligne avec les axes du PND ;
  • Contribuer à la création d’une base documentaire sur les différentes études réalisées et à réaliser (évaluation, analyse thématique ou sectorielles…) 
  • Élaborer et mettre à jour d’une fiche signalétique de l’alignement des interventions et du financement extérieur sur les priorités nationales ;
  • Contribuer à l’organisation des différentes revues (revue annuelle du PND, revues sectorielles, revue budgétaire, y compris les financements des partenaires…) ;
  • Elaborer annuellement une note d’analyse (avancées, contraintes, solutions possibles) du fonctionnement des groupe de travail sectoriels ;
  • Participer à la mise en place d’une base documentaire relative à la coopération au développement (documents de référencé nationale, documents de référence des PàD
  • Exécuter toute autre tâche confiée dans le cadre de la coordination de l’aide et de l’efficacité du financement du développement.

 

Livrables mensuels requis

  • Un rapport soumis à la hiérarchie est produit à la fin de chaque mois indiquant le niveau de réalisation des tâches contribuant à l’atteinte des missions ci-dessus décrites.

 

      Résultats attendus

Durée estimée (jours ouvrables)

Date indicative de transmission

Revue et approbation requise

Rapport mensuel

30 jours

Juillet  2022

 

 

Comité d’examen de la DGSCA et du PNUD

Rapport mensuel

30 jours

Août  2022

Rapport mensuel

30 jours

Septembre 2022

Rapport mensuel

30 jours

Octobre  2022

Rapport mensuel

30 jours

Novembre  2022

 

 

 

 

4.           QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES REQUISES

 

Compétences

 

Compétences corporatives :

  • Démontrer une intégrité en accord avec les valeurs et les normes éthiques de l'ONU
  • Faire le plaidoyer pour la vision, la mission et les buts stratégiques du PNUD
  • Montrer une flexibilité et une adaptabilité aux aspects culturels, de genre, de religion, de race, de nationalité et d'âge 

Compétences fonctionnelles :

Gestion des connaissances et apprentissage

  • Encourager la gestion des connaissances et créer un environnement propice à l'apprentissage, en prenant le leadership et en donnant l'exemple
  • Poursuivre son développement et sa formation personnelle dans un ou plusieurs domaines de pratique, mettre en œuvre son plan de formation et appliquer les compétences nouvellement acquises.

Développement et efficacité opérationnelle

  • Capacité de mener une planification stratégique, la gestion axée sur les résultats et les activités de reporting
  • Capacité de mener la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des programmes et projets de développement et de mobiliser des ressources
  • Bonne connaissance du guide et de la boîte à outils sur la gestion axée sur les résultats
  • Capacité à mettre en œuvre de nouveaux systèmes et à conduire des changements de comportement et d'attitude du personnel 
  • Capacité à rédiger des rapports, des notes synthétiques
  • Capacité organiser les données, leur donner du sens (sous forme de tableaux) et à les restituer
  • Bonne maîtrise des logiciels informatiques de traitement de texte (Word, Excel, PowerPoint, etc.)

Gestion et leadership

  • Établir des rapports solides avec les clients, focalisés sur les résultats et la satisfaction du client. Répondre de manière constructive aux appréciations.
  • Aborder constamment le travail avec énergie et une attitude positive et constructive
  • Démontrer de solides compétences en communication orale et écrite
  • Démontrer une ouverture au changement et la capacité de gérer des complexes de situations.

Éducation :

  • Diplôme Universitaire de Master en Statistiques, Economie du développement, développement international, administration des affaires, administration publique, sciences politiques, sciences sociales ou tout autre diplôme en lien avec le poste.

Expérience :

  • Au moins 3 années d'expérience professionnelle pertinente dans le domaine de la collecte, de la centralisation, du traitement et de la diffusion d’analyses stratégiques ;
  • Réseautage avec plusieurs catégories d'acteurs (par ex. Gouvernement, secteur privé, partenaires techniques et financiers) ; 

 

Exigences Linguistiques :

Maîtrise du français et bonne connaissance de l'anglais.

 

 

 

5. DOCUMENTS A INCLURE LORS DE LA SOUMISSION DE L’OFFRE

Les Consultants intéressés doivent soumettre les documents et renseignements suivants pour prouver leurs qualifications :

1. Offre :

              (i) Expliquer pourquoi ils sont les mieux qualifiés pour ce travail.

              (ii) Fournir une brève méthodologie de la manière dont ils approcheront et effectueront le travail.

2. Offre financière

3. CV personnel, en y incluant l’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références (numéro de téléphones et email à préciser).

 

5. OFFRE FINANCIÈRE

 

  • Contrat forfaitaire

L’offre financière doit indiquer le montant total du forfait, ainsi que les modalités de paiement précises et mesurables (quantitativement et qualitativement) relatives aux résultats concrets (à savoir, si les paiements doivent être échelonnés ou versés en totalité à la fin du contrat). Les paiements sont fonction du résultat, c’est-à-dire, à la livraison des services spécifiés dans les termes de référence. En vue d’assister le service demandeur dans la comparaison des offres financières, le montant forfaitaire de chacune de ces dernières sera détaillé (y compris, les voyages, les indemnités journalières et le nombre de jours de travail prévus.)

 

Voyage :

Tous les frais de voyage envisagés devront être inclus dans l’offre financière. Ils comprennent tous les déplacements pour rejoindre le lieu d’affectation ou le voyage de rapatriement. En général, le PNUD n’accepte pas des frais de voyage supérieurs au prix d’un billet en classe économique. Si le consultant individuel souhaite voyager en classe supérieure, il ou elle devra le faire en utilisant ses propres ressources. En cas de voyage imprévu, les frais de voyage, y compris les billets, les frais d’hébergement et les faux frais au départ et à l’arrivée, doivent être convenus, entre le service commercial et le consultant individuel concernés, avant le voyage, et seront remboursés.

 

6. ÉVALUATION

Les consultants individuels seront évalués comme suit :

 Analyse cumulative

En utilisant cette méthode d’évaluation pondérée, un contrat sera attribué au consultant individuel dont l’offre a été évaluée et déterminée comme étant, à la fois :

 

  1. Efficace/conforme/acceptable, et
  2. Comme ayant reçu le score le plus élevé, déterminé à partir d’un ensemble prédéfini de critères techniques et financiers pondérés, spécifiques à la demande.

* Poids des critères techniques : 70%

* Poids des critères financiers : 30%

Seuls les candidats qui obtiennent un minimum de 70 points sur un total de 100 points seront pris en compte pour l’évaluation financière

 

Critère

Coefficient

 Point Max.

Offre technique

70%

 

  • Qualification et expérience dans le domaine

 

40

  • Plan de travail

 

10

  • Méthodologie proposée et approche pour exécuter le travail selon les TDR

 

50

Offre financière

30%

 

 

 

 

 

 

 

Les critères d’évaluation technique

 

Récapitulatif des formulaires d’évaluation des Propositions techniques

Note maximum

Consultants

A

B

C

D

E

1.

Qualification et expérience

40

 

 

 

 

 

2.

Plan de travail

10

 

 

 

 

 

3.

Méthodologie proposée et approche pour exécuter le travail selon les TDR

50

 

 

 

 

 

 

Total

100

 

 

 

 

 

 

Formulaire d’évaluation de la Proposition technique -- Formulaire 1

Points maximum

Consultants

A

B

C

D

E

Expertise / Qualification et expérience

1.1

Diplômes et références clés

20

 

 

 

 

 

1.2

Expertise avérée dans le domaine de l’élaboration de stratégies, politiques 

20

 

 

 

 

 

Total

40

 

 

 

 

 

 

 

Formulaire d’évaluation de la Proposition technique – Formulaire 2

Points maximum

Consultant

A

B

C

D

E

Plan de travail

2.1

Le plan de travail est-il bien défini, bien détaillé et correspond-il aux termes de référence ?

10

 

 

 

 

 

 

Total

10

 

 

 

 

 

         

 

Formulaire d’évaluation de la Proposition technique – Formulaire 3

Points maximum

Consultants

A

B

C

D

E

Méthodologie proposée et approche pour exécuter le travail selon les TDR

3.1

La proposition montre-elle une compréhension générale de l’activité à mener ?

10

 

 

 

 

 

3.2

La proposition comprend-elle un cadre méthodologique cohérent et une structure précise des résultats attendus ?

10

 

 

 

 

 

3.3

La présentation est-elle claire et la succession des activités ainsi que leur planification sont-elles logiques, réalistes et augurent-elles suffisamment d’une bonne exécution des tâches ?

10

 

 

 

 

 

3.4

Le Plan d’exécution (Chronogramme) des tâches est-il précis et cohérent ?

10

 

 

 

 

 

3.5

La proposition intègre-t-elle la dimension genre dans l’ensemble de sa démarche

10

 

 

 

 

 

 

Total

50

 

 

 

 

 

 

 

Annexes

Annexe 1- TERMES DE RÉFÉRENCE

Annexe 2- CONDITIONS GÉNÉRALES RELATIVES AUX CONSULTANTS INDIVIDUELS.

Annexe 3 - LETTRE DE SOUMISSION AU PNUD CONFIRMANT L'INTERET ET LA DISPONIBILITE DU PRESTATAIRE INDIVIDUEL (